Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

Campagne 2011 : Enfance et pauvreté

Pour cet enfant, il y a un AVANT et un APRES

Lors de cette campagne d’Avent 2011, Vivre Ensemble veut insister sur le rôle fondamental joué par bon nombre d’associations de terrain auprès des enfants qui vivent des situations de pauvreté ou d’exclusion.

Tous les enfants rêvent d’être aimés, de vivre bien avec leurs parents, d’avoir des copains, de s’amuser, de réussir à l’école, de partir en vacances, de dessiner leur joie de vivre !

Mais pour un certain nombre d’entre eux, les portes semblent fermées : vie dure au sein de la famille, trop peu de soutien scolaire, trop peu de loisirs, bref… trop peu d’enfance !

Lorsqu’une école de devoirs permet à un enfant de ne pas décrocher, de comprendre la matière qu’il doit assimiler, de sentir qu’il a sa place à l’école, comme les autres, pour cet enfant-là, l’après est mieux qu’avant. Il se sent plus heureux. Et ses parents également !

Lorsqu’un centre de créativité ou une maison de quartier prouve à un enfant qu’il sait utiliser ses mains, qu’il a des choses à raconter, qu’il peut avec d’autres mettre des mots sur ce qu’il vit de difficile mais aussi sur ce qui le motive et lui fait espérer un avenir meilleur, pour cet enfant-là, l’après est mieux qu’avant. Il se sent plus heureux. Et ses parents également !

Lorsqu’une maison maternelle ou une maison d’accueil pour sans-abri réussit à accompagner une maman (ou un papa) pour qu’il sorte de ses difficultés, pour qu’il se reprenne en main, pour qu’il puisse (ré)habiter un logement avec son enfant, c’est un réel moment de bonheur pour ce parent. Pour cet enfant-là, l’après est mieux qu’avant. Il se sent plus heureux. Et son papa ou sa maman, à moins que ce ne soient les deux, également !

Lorsqu’un centre d’alphabétisation voit un de ses apprenants adultes (re)découvrir petit à petit l’usage de l’écriture, mieux maîtriser la lecture d’un toutes-boites, d’une facture ou d’un mode d’emploi et même, en plus, se sentir capable de suivre son enfant à l’école, c’est pour cet apprenant un immense moment de fierté ! Pour cet enfant-là, l’après est mieux qu’avant. Il se sent plus heureux. Et ses parents également !

Et que dire des projets qui permettent à des enfants d’aller pour la première fois à la mer, dans un camp, dans un musée ou bien de faire pousser des tomates, des pommes-de-terre ou des haricots !

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr