Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n'utilisons pas de service externe pour l'envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter@vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

19 juin 2014

4e journée de la justice fiscale

La Belgique reste un paradis fiscal pour les revenus mobiliers et immobiliers et un enfer fiscal pour les revenus du travail.

Pour la quatrième année consécutive, des membres du Réseau pour la Justice fiscale, dont des permanents de Vivre Ensemble et Entraide & Fraternité, ont distribué des tracts dans les grandes gares belges, pour sensibiliser le public à l’importance d’une fiscalité juste, qui redistribue équitablement les richesses.

En fin de matinée, une délégation du Réseau a livré une tarte symbolisant l’injustice fiscale à Koen GEENS, Ministre des Finances en affaires courantes.

Pricewaterhouse Coopers, bureau international d’expertise comptable et de conseil fiscal, calcule chaque année la date du Tax Freedom Day : le jour de l’année où le travailleur (ou l’entreprise) belge s’est acquitté de toutes ses obligations fiscales. L’idée est que ce n’est que le lendemain qu’il commence à travailler pour lui-même. Ainsi, PwC oppose le fait de travailler pour l’Etat et le fait de travailler pour soi-même comme si les dépenses publiques (enseignement, santé….), la protection sociale et les pensions n’apportaient rien au citoyen !

Par contre, la Belgique reste un paradis fiscal pour les revenus mobiliers et immobiliers et un enfer fiscal pour les revenus du travail.

Le Réseau pour la justice fiscale, dont Vivre Ensemble est membre, veut rappeler aux partis négociant la mise en place du futur gouvernement que l’austérité n’est pas une fatalité. Pour refinancer les services publics qui en ont bien besoin, pour lutter contre la pauvreté et les exclusions, pour rendre la fiscalité plus juste, une réforme fiscale est nécessaire. Elle implique notamment la levée complète du secret bancaire, l’instauration d’un impôt progressif sur les grosses fortunes, une réforme totale du système des intérêts notionnels et une lutte réelle contre la fraude et l’évasion fiscales.





Articles en rapport

6 juillet 2018    Analyses    Migrants/société

Frontières ouvertes ou Etat providence ?

Analyse de la carte blanche de Bart De Wever
Le 24 janvier 2018, Bart De Wever publiait une carte blanche intitulée « la gauche doit choisir entre des frontières ouvertes et l’Etat providence ». Dans les (...)
14 juin 2018    Analyses

Migrations et développement 2

Les liaisons dangereuses
Dans notre analyse intitulée « Migrations et développement 1 : des situations complexes et variées », nous avions constaté qu’il n’y a pas de corrélation directe (...)
13 juin 2018    Analyses

Migrations et développement 1

Des situations complexes et variées
Le développement est souvent présenté comme une réponse pour limiter les flux migratoires, avec l’idée sous-jacente qu’il permettrait aux individus de trouver une (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Entraide et Fraternité - Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
logo Education - Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Miteinander Teilen