Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

FEMMES | SOCIETE

La prostitution, un choix ?

Sous le feu des projecteurs (ou plutôt des néons) et pourtant peu visibles, les prostituées font partie des personnes les plus stigmatisées de notre société.
Phénomène banalisé sous prétexte qu’elle serait, dans certains cas, librement consentie, la prostitution interroge des structures bien plus larges que le triangle prostituée / souteneur / client.

Courtisane, putain, fille de joie, tapineuse, catin, péripatéticienne… Tant de noms pour une même personne, si souvent mise au ban de la société ! Dans les dictionnaires, la prostituée (notons bien : la prostituée, au féminin) est décrite comme une « femme qui, dans un but lucratif, livre son corps au plaisir sexuel d’un nombre indéterminé de partenaires. »

Cette simple définition est, en soi, chargée de sens. La prostitution y apparaît comme un rapport, sexuel bien sûr, mais aussi récurrent et commercial. L’argent est au cœur de la question : un élément souvent négligé au profit de préoccupations morales.

Quelles questions le système prostitutionnel soulève-t-il vis-à-vis de la société ? Cette analyse permettra de lever le voile sur quelques caractéristiques de ce qu’on appelle erronément « le plus vieux métier du monde ».

Au 21e siècle, la prostitution a pris une ampleur telle qu’on ne peut la séparer des mécanismes transnationaux, en particulier de ce cadre global qu’est la mondialisation.

Télécharger l’analyse

TéléchargerConsulter




Articles en rapport

Vie Féminine - antenne Semois

Vie féminine travaille dans le secteur de l’éducation permanente et propose une série de services répondant aux besoins des (...)
19 juillet 2019    Analyses

Le développement durable remis en question

Il y a 30 ans, apparaissait la notion de développement durable. Peu à peu, l’ensemble des politiques ont dû s’inscrire dans cette perspective. Pourtant la (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr