Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
Echos des activités   17 novembre 2015

Assemblée associative du Hainaut

Associations : maintenir le bateau à flot et garder le cap, malgré tout…

Ce vendredi 13 novembre, une grande partie des associations soutenues cette année dans le Hainaut se sont réunies à la maison diocésaine de Mesvin (Mons).
Après une activité « brise-glace » originale et appréciée, les nombreux participants se sont répartis en cinq ateliers :

  1. « Dans un contexte d’austérité, comment pérenniser le travail de nos associations ? » Comment s’autofinancer ? Difficulté d’obtenir des subsides ? Développer une activité complémentaire ? Autres pistes ?
  2. Dans un contexte d’austérité, quelles sont les revendications politiques prioritaires qu’on voudrait porter ? Comment interpeller ? Mobiliser les citoyens et mettre les forces en commun ?
  3. Comment nos associations de terrain se situent par rapport aux grands débats internationaux ? En quoi le Traité Transatlantique nous touche-t-il ?
  4. A quelques jours de la COP21 de Paris sur le climat, en quoi nous sentons-nous concernés par les grands enjeux climatiques ? Pourquoi participer aux mobilisations ? Agir individuellement et collectivement au quotidien ?
  5. Quels liens nos associations entretiennent-elles avec les CPAS ? Comment mieux collaborer, relayer les informations et établir un partenariat win-win ?

Après le repas, chaque groupe a rendu compte de ses échanges… le « zapping » proposé par Vivre Ensemble a joué son rôle de provocateur de débat. Un débat qui s’est centré sur l’actualité, à savoir les pauvretés, celles des réfugiés qui arrivent chez nous et celles de ceux qui sont déjà là depuis longtemps. Quelques heures avant les attentats de Paris, nous soulignions la difficulté de vivre ensemble quand des évidences telles que les droits humains ne sont plus partagées, qu’il s’agisse des terroristes ou du système néolibéral qui fait passer le droit de faire des affaires avant les droits humains.
Un bateau, un chapeau, un drapeau « peace »… c’est par un objet que chaque groupe a résumé ses échanges, suscitant de nouvelles interventions dans l’assemblée. Les associations, telles des bateaux de pêche à la recherche de bancs de poissons-subsides, espèce en voie d’extinction ? La métaphore a sa raison d’être. Heureusement, la détermination des permanents et l’engagement de nombreux volontaires permettent aux associations de rester, contre vents et marées – mais jusqu’à quand ? - aux côtés des exclus, toujours plus nombreux, d’un système économique fondamentalement injuste.





Lire aussi

Théâtre des Rues

Constitué en asbl depuis 1975, et installé dans la région de Mons-Borinage depuis la fin des années 70, le Théâtre des Rues est reconnu comme compagnie de (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr