Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

CENTRE COMMUNAL DES JEUNES DE CHÊNÉE

Rétablir le dialogue enfants-parents-école

Depuis 1976, le Centre Communal des Jeunes de Chênée (CCJC) stimule les jeunes à devenir des citoyens responsables actifs critiques et solidaires (CRACS).

Ouvert sur le quartier, il travaille à la cohésion sociale et lutte contre la marginalisation d’un public de plus en plus précarisé. A l’écoute du terrain, le CCJC voit d’année en année ses missions se diversifier et cherche à proposer des réponses adéquates aux différentes problématiques liées à l’exclusion sociale, à la précarité croissante et à l’accueil de familles primo-arrivantes de l’entité élargie.

« J’ai connu l’école de devoirs par le bouche-à-oreille. Je ne savais pas parler assez bien français pour aider les enfants dans les devoirs. Je ne comprends pas ce qui est écrit dans le journal, et quand tu trouves la bonne farde, la bonne feuille, il faut comprendre ce qu’il faut faire, pour moi c’est très très dur. C’est vraiment bien l’école de devoirs, tout le monde est très gentil, Madame Julie est très gentille avec les enfants et ils l’aiment beaucoup. Tout le monde explique très bien. Fatim, ça va mieux à l’école. Cette année elle passera, elle connait lire et écrire maintenant. L’année passée elle avait très dur.
Le problème c’est que l’école de devoirs c’est lundi et mardi et mercredi mais mercredi on ne fait pas les devoirs. Mercredi c’est sortir toujours, faire des activités, mais pas les devoirs. Alors moi je fais avec Fatim mais je ne sais pas l’aider. Quand je suis arrivée ici moi je ne connais pas le français. J’ai fait 2 ans près de la Médiacité. Mais c’est trop loin maintenant avec la petite (Fatim a une petite sœur), et puis il n’y a pas de femmes, presque pas, et mon mari il n’est pas content. Et puis moi je cherche du travail, alors il faut que je parle français, que je comprenne.
Quand il y avait des cours de français ici c’était très bien, il y avait des hommes et des femmes et si on ne pouvait pas faire garder les petits on pouvait venir avec de temps en temps, s’ils étaient malades ou s’il y avait un souci. Et Madame Muriel expliquait très bien. Elle était très gentille aussi. » La maman de Fatim

Le CCJC vise prioritairement les jeunes de 12 à 26 ans, avec une attention croissante pour les populations immigrées et/ou socialement défavorisées. Depuis 2010, l’école de devoirs accueille les enfants de 6 à 13 ans. Des activités à caractère intergénérationnel favorisent également la rencontre des jeunes avec les 60 ans et plus du quartier. Soucieux de l’enjeu de l’intégration sociale de tous, le CCJC est également ouvert à un groupe de personnes handicapées mentales pour des cours de percussions. L’association touche environ 500 jeunes/an et travaille en étroite collaboration avec différents acteurs de la vie sociale chênéenne et liégeoise.

Enfin, soucieuse de donner le maximum de chance aux jeunes en décrochage scolaire, le CCJC travaille de plus en plus avec les parents.

J’avais des problèmes persos, familiaux… je me posais plein de questions, tu vois. Et j’ai vraiment eu des réponses… Sans la Maison des Jeunes, je n’aurais pas le comportement de maintenant. Mais pas du tout ! Aujourd’hui je suis poussé vers l’entraide, rendre des services et pas profiter des services… Et puis l’aide est gratuite, ils ne demandent rien en échange. Et je ne parle pas d’argent, hein ! Je veux dire c’est désintéressé. Les jeunes sont pris en main et ça c’est bien. Il y a toujours un animateur pour s’en occuper. (Arnaud)

Arnaud est un jeune d’une vingtaine d’années, usager de l’accueil, venu nous interpeler il y a à peu près deux ans parce qu’il se trouvait sans domicile suite à des problèmes familiaux. Aujourd’hui, il est administrateur de la maison des jeunes, il a trouvé un logement et est titulaire d’un brevet de cariste et en recherche d’une nouvelle formation pour devenir laborantin (parce que c’est son rêve). (Animateur)

Le Projet

2018

Améliorer les contacts enfants-parents-école

L’objectif du projet soutenu cette année est d’améliorer les contacts enfants-parents-école. Concrètement, votre appui permettra la mise en route de cours de Français Langue Étrangère (FLE) pour les parents de l’École de Devoirs et l’organisation d’activités culturelles et sociales. Le Centre Communal des Jeunes de Chênée pourra ainsi :

  • organiser des cours de FLE à destination de parents ;
  • acheter du matériel pédagogique ;
  • créer des espaces de parole pour des parents en recherche de conseils ;
  • mettre en place des activités culturelles et sociales.

Projets

2016

Concrètement, votre soutien permettra

  • d’organiser des cours d’alphabétisation ;
  • de créer des espaces de parole pour des parents en recherche de conseils relevant d’un accompagnement social ;
  • de mettre en place une foire à l’emploi pour les jeunes afin de faciliter leur intégration sur le marché local de l’emploi ;
  • de réunir les jeunes du CCJC et les habitants du quartier pour construire une relation de confiance et de respect entre ces deux publics afin de favoriser le vivre ensemble.


Contact

CENTRE COMMUNAL DES JEUNES DE CHÊNÉE
Olivier DE ZAN
Allée d’Hondt, 4
4032 CHÊNÉE
Tél : 043 65 11 41
Courriel : mjchenee chez hotmail.com
Page Facebook : CCJC

Articles en rapport

9 octobre 2018    Radio

Accompagner les aînés : la Maison Biloba Huis

Présentée par Jean-Guillaume DeMailly
Pas facile de vieillir, en particulier pour celles et ceux qui ont eu une vie professionnelle chahutée ou qui ont des difficultés avec la (...)

VIVRE SOLIDAIRE et TÉLÉ SERVICE SERAING

Deux associations de proximité, une même solidarité

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Entraide et Fraternité - Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
logo Education - Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Miteinander Teilen