logo Entraide et Fraternité

La Teignouse SIS

Lutter contre toute forme d’exclusion et de permettre à chacun de trouver ou retrouver une place dans notre société et d’y vivre de façon digne.

Le service d’insertion sociale de La Teignouse a pour missions de lutter contre toute forme d’exclusion, de permettre à chacun de trouver ou retrouver une place dans notre société, d’y vivre de façon digne et autonome… Pour rompre l’isolement et favoriser la cohésion et la reconnaissance sociale, l’association mène divers projets : le bar à soupe, le jardin communautaire, le magasin de troc et de seconde main, les tables d’hôtes, la lutte contre les assuétudes, les sorties culturelles,… L’association est très bien intégrée à cette région semi-rurale, elle fait le lien entre ses acteurs : citoyens, autorités et services publics, associations, agriculteurs, …

Le Projet

2017

« Relais du terroir : de la bêche à l’assiette en passant par la ferme »

Du bar à soupe - en partie alimenté par le jardin communautaire - et d’une réflexion sur l’alimentation et le respect de l’environnement est née l’envie d’aller plus loin : les circuits courts alimentaires ne concernent qu’une minorité de producteurs et de consommateurs. Des maraîchers et des marchés de produits locaux apparaissent. Des groupements d’achats collectifs se développent. Mais le public précarisé est éloigné de ce type de circuits. Les produits locaux sont réputés chers et inaccessibles. Avec une bonne (in)formation, il est possible d’acheter et de les cuisiner sans surcoût. Ce projet est l’occasion d’inclure un public fragilisé dans une dynamique citoyenne nouvelle, par des activités collectives.
Les stagiaires seront accompagnés chez les producteurs pour des activités formatrices en lien avec le travail de la terre, le respect de la nature. Ils seront également chargés de transformer et distribuer les produits qu’ils auront contribués à cultiver. C’est à ce niveau que le « relais du terroir », restaurant social situé au sein de la Maison des Découvertes de Comblain-au-Pont, prend tout son sens.

« (…) J’ai travaillé la plupart de ma vie (…). Aujourd’hui je suis reconnue invalide à 66%. Quant à mon mari, lui, il travaille. C’est une des raisons qui me poussent à rester active, j’ai envie de pouvoir me surpasser. Les activités m’ont permis de me faire des amis, de pouvoir réaliser des sorties auxquelles je n’avais pas accès auparavant. Le projet de la bêche à l’assiette m’intéresse car j’aimerais être capable de m’occuper de mon jardin, d’apprendre des techniques pour cultiver mes propres légumes. Je voudrais, via ce projet, me prouver à moi-même que je suis capable de m’immerger dans un domaine que je ne connais pas. » Ginette, 51 ans

Lorsqu’on parle de transition (pour faire passer notre société actuelle vers autre modèle, plus respectueux de l’homme et de la nature), on a souvent l’impression que c’est une affaire de bobos. Le Relais du terroir prouve le contraire et donne l’exemple ! Enfin, des ponts –très concrets- entre insertion sociale, agriculture et respect de l’environnement…

Concrètement, votre soutien servira à financer une cuisine professionnelle qui servira les produits du terroir, cultivés et préparés par les stagiaires dans divers moments conviviaux tels que des tables d’hôtes, un bar à soupe ou des ateliers potage.

Projets des années précédents

2013

Paris pour l’insertion sociale

En janvier 2013, un groupe de 15 personnes bénéficiant du service d’insertion sociale s’est formé et a soumis un projet axé sur l’accès à la culture : la visite de la ville de Paris. Ces personnes sont confrontées à des difficultés : isolement social, problèmes d’assuétudes, de santé mentale, logement insalubre ou instable, manque de reconnaissance sociale et précarité économique, rendant l’accès à la culture et aux loisirs plus difficile. Il s’agit pour eux de se réunir et de se mobiliser afin de construire un projet de groupe, de planifier le séjour, le budgétiser, de récolter les fonds nécessaires, de s’informer et d’organiser toute la logistique du voyage. Les membres du groupe prennent conscience qu’en rassemblant les énergies, qu’en étant solidaires les uns avec les autres et qu’en repoussant leurs propres limites, il est possible de réaliser de belles choses : la visite culturelle de Paris, quelle récompense !
Ce projet permettra aux personnes bénéficiaires de retisser des liens sociaux et de solidarité, de travailler sur l’estime de soi, de se sentir utiles, de se fixer des objectifs, de valoriser leurs compétences et d’accéder plus facilement à la culture.
Concrètement, votre soutien permettra de financer les frais de transports, d’hébergements et des visites culturelles.



Contact

La Teignouse

Patricia Lepièce
Avenue François Cornesse 61
4920 Aywaille
Tél : 04 384 44 60 / Fax : 04 384 79 03
Courriel : patricia.lepiece chez lateignouse.be

Articles en rapport

2 octobre 2017    Toutes les associations

RéBBus

Le réseau des BébéBus
2 octobre 2017    Toutes les associations

Maison Médicale « La Bruyère »

Le bien-être à travers l’image
2 octobre 2017    Toutes les associations

Le Légumier de Bebrona

La serre communautaire du Légumier de Bebrona

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr