Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité

Chemins de Traver-se

Vivre un défi physique et relationnel

Les CHEMINS DE TRAVER-SE sont nés en 2005 d’une initiative de Christine Deltour (aumônière de prison). L’asbl propose à des personnes en réinsertion sociale, en situation précaire ou libres après un séjour en prison, ainsi qu’à des personnes avec un handicap moteur ou sensoriel, de vivre un défi physique et relationnel : randonner avec des joëlettes. Le temps fort annuel est un séjour d’été, le plus souvent en montagne. Un défi physique… et humain !

« Je suis arrivée dans l’habitat des Chemins de Traver-se à Braine-l’Alleud le 1er janvier 2014 avec ma fille Julie et Kévin, mon compagnon. J’y suis venue en me demandant si j’allais savoir gérer une maison (rangement, nettoyage,…). Je suis également motivée pour apprendre à être à l’écoute de l’autre et se respecter l’un l’autre… Mon but, c’est d’avoir une bonne situation de vie, avoir un boulot et une meilleure vie pour Julie. Je souhaite qu’elle ait de bons horizons pour sa vie plus tard. Je ne veux que du positif. Kévin, de son côté, avance très bien. Il dialogue plus souvent et il a de plus en plus le sourire. Ça me fait plaisir de voir mon entourage si joyeux. Il faut que ça continue comme ça ! » (Victoria, une des premières occupantes de l’habitat solidaire)

Les objectifs poursuivis sont multiples et touchent avant tout aux relations sociales :
- Soutien aux personnes en situation précaire.
- Reprise de confiance en ses capacités personnelles.
- Échanges d’expériences.
- Valorisation et structuration des personnes à travers l’organisation et la gestion commune d’un projet.
- Dépassement des conflits et des préjugés personnels.
- Épreuves et défis physiques.

Dans l’effort et l’enthousiasme, les différences s’estompent, les masques tombent, la solidarité prime… Les personnes libérées y retrouvent leur fierté et leur dignité. Les personnes habituées à vivre en fauteuil roulant découvrent des espaces jamais explorés. On trouve au sein du groupe – y compris les bénévoles – des gens de tous les âges et de toutes les catégories socioprofessionnelles. L’association veille aussi à ce que chaque membre puisse assumer au cours des séjours et pendant l’année une ou plusieurs responsabilités adaptées à ses capacités. L’ensemble du projet se vit dans une cogestion globale.

« Grâce à la bonne volonté de tous les acteurs du projet, nous voyons les habitants évoluer à une vitesse étonnante et la solidarité s’installer de plus en plus naturellement au sein de la maison ! Un fameux et beau projet est lancé ! » (Virginie, accompagnante bénévole externe)

Les CHEMINS DE TRAVER-SE témoignent régulièrement au sein des écoles, paroisses, mouvements de jeunesse et autres séminaires de formation professionnelle, pour inviter le public à la réflexion et à la prise de conscience de la précarité au sein de la société. Ces témoignages visent également à interpeller les autorités et le grand public à propos de la problématique de l’exclusion – du défi d’insertion – de personnes libérées après un séjour pénitentiaire, de jeunes en difficulté et de personnes handicapées.

JPEG - 82 ko

Projets

2014

L’habitat solidaire des Chemins de Traver-se

Au fil des années, les liens tissés entre ces gens de tous âges et de toutes catégories ont fait ressortir la problématique du logement. Et le projet d’un habitat solidaire a commencé à se dessiner : disposer d’une maison à la croisée des chemins, un lieu de vie pour certains, en même temps qu’un endroit de rencontres et de retrouvailles, est devenu un nouveau défi.

Ce projet, qui a reçu le prix de la citoyenneté 2011, s’est concrétisé en janvier 2014, à Braine l’Alleud. L’ASBL y loue une maison, qui héberge déjà quatre adultes (dont trois en réinsertion) et un enfant. Ils se préparent à accueillir une personne à mobilité réduite (PMR), un libéré après un séjour en prison et un deuxième accompagnant. Dans une ambiance familiale intergénérationnelle, l’habitat se veut un foyer stable pour les uns (PMR), un tremplin pour les autres.

Les objectifs de l’habitat :
- accompagnement (matériel, relationnel, psychologique…) de personnes en situation de précarité ou de réinsertion ;
- invitation à chaque habitant à se créer un « chez soi », dans un lieu de vie agréable et soigné ;
- vie autonome mais en lien avec les autres, dans un esprit de soutien et d’entraide mutuelle ;
- développement d’un espace ouvert à la rencontre, au partage de valeurs communes, à l’accueil et au respect ;
- dépassement des conflits et préjugés personnels ;
- valorisation et structuration des personnes à travers un projet et une gestion commune.
Par votre soutien à Action Vivre Ensemble, vous permettrez à l’habitat solidaire des Chemins de Traver-se d’être véritablement à la croisée des chemins, en poursuivant l’aménagement du logis afin d’y accueillir une personne à mobilité réduite.

2008 & 2009 & 2011 & 2012

Matériel indispensable

Concrètement, votre soutien permettra d’entretenir et de compléter le matériel indispensable pour la poursuite du projet, la pièce maîtresse étant la joëlette, sorte de chaise reposant sur une seule roue, emmenée par deux à six personnes solides ; cet engin passe-partout permet de vivre pleinement la solidarité.



Contact

Chemins de Traver-se

Luc De Keersmaeker
Rue de l’Eau Vive, 19 – 1420 Braine l’Alleud
Tél : 02 387 07 84
Courriel : lucdekeersmaeker chez gmail.com
Site web : leschemins.wix.com/chemins
Page FB : joelette ; les chemins de traver se

Articles en rapport

2 octobre 2017    Toutes les associations

RéBBus

Le réseau des BébéBus
2 octobre 2017    Toutes les associations

Maison Médicale « La Bruyère »

Le bien-être à travers l’image
2 octobre 2017    Toutes les associations

Le Légumier de Bebrona

La serre communautaire du Légumier de Bebrona

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr