Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
Echos des activités   25 novembre 2014

Contre la pauvreté, je choisis la solidarité

Borlon

Le Pôle Solarités de Barvaux a convié à une rencontre et une réflexion sur le thème de notre campagne d’Avent de cette année.

JPEG Dans le doyenné de Barvaux, depuis quelques années, existe un petit groupe - le Pôle Solarités - qui a pour souci principal la coordination, sur son territoire, des actions menées en faveur des plus démunis d’ici ou d’ailleurs, essentiellement pendant l’Avent et le Carême.
Ces représentants des paroisses, mandatés pour le doyenné, prévoient aussi des opérations de sensibilisation de la population et des actions concrètes de récolte de fonds.
Tantôt avec une pièce de théâtre, tantôt avec un dîner, parfois avec des conférences, ils essayent de faire prendre conscience de l’importance du vivre-ensemble dans la société, dans l’Eglise.
Ils œuvrent la plupart du temps en partenariat avec "Entraide et Fraternité - Vivre Ensemble".

JPEG En ce début d’année liturgique, ils ont convié les habitants des communes de Durbuy, Erezée et Manhay à une rencontre et une réflexion sur le thème "Contre la pauvreté, je choisis la solidarité".
Concrètement, la salle de Borlon a accueilli le Pôle Soldiarités, Vivre Ensemble et Christine Mahy du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, qui ont présenté le film "Le prix du pain" aux chrétiens de la région.

Après la vision de ce film documentaire (tourné dans la région du Nord Luxembourg) où la pauvreté prend un visage humain et choquant, deux témoins - présents dans le film -, avec Christine, ont répondu aux questions du public.
Pas de sensiblerie, de l’humour malgré tout, des claques contre les institutions, de l’optimisme contre vents et marées, de l’humilité, de la colère contenue ont formé le menu du débat.
Mais quel souffle !! Et beaucoup de points d’interrogation sur notre manière de vivre notre baptême, notre état d’humain.
Lors d’un goûter, chacun a pu échanger avec son voisin, avec Guy et Gene pour qui la pauvreté est la compagne de tous les jours.
Bref, un moment riche et fort après lequel chacun est retourné chez soi avec une autre vision du monde, de notre monde proche. Où la crise de notre société n’est pas que des paroles en l’air.

Merci à Jacques DELCOURT, bénévole à Barvaux, pour ce témoignage

TèlèchargerConsulter




Articles en rapport

Le volontariat, outil d’insertion professionnelle ?

Être attendu, se lever le matin, être ponctuel, assumer des responsabilités, travailler en équipe… ce sont des choses que l’on peut (ré)apprendre en s’engageant (...)

4 décembre 2017    Agenda    Matinée de réflexion

Volontariat : humaniser sa vie, sa ville et le monde

Matinée de réflexion sur le volontariat comme moyen de développement social, citoyen et personnel pour impulser un changement sociétal centré sur la solidarité (...)

Efficaces, les volontaires ?

Vu de l’extérieur, on pourrait se demander si des personnes volontaires, dont certaines sont sans qualification, sont à même de faire fonctionner une (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr