logo Entraide et Fraternité

FEMMES AFRICAINES ASBL

Brisons l’isolement pour lutter contre la pauvreté

Notre projet vise en premier lieux, les personnes victimes des mutilations génitales que l’association Femmes Africaines encadre depuis plus de 3 ans. Ces personnes vivent dans la précarité et dépendent en général de l’aide sociale.

La pauvreté crée des tensions dans les familles ; cause des violences dans les couples et le décrochage scolaire des enfants. Tous ses facteurs poussent les personnes à s’isoler et à s’enfermer dans le cercle vicieux de la pauvreté. Beaucoup de nos bénéficiaires ne voyant pas d’issue à leurs avenir se marginalisent de plus en plus et pensent que la pauvreté est une fatalité.
Notre objectif est de lutter contre toute forme de pauvreté en parvenant à inciter les femmes et les jeunes filles à sortir de l’isolement et les habiliter à être leur propre agent de changement dans leur vie et celle de leur famille.

« Je m’appelle Bah Oumou Hawa.
je fréquente l’ASBL Femmes Africaines depuis 1ans et demi car j’ai été victime d’excision et de mariage forcé arrivé en Belgique j’avais peur car je connaissais personne je me sentais seul j’avais perdu tout estime en moi. En effet depuis que je fréquente L’ASBL Femmes Africaines j’ai retrouvé confiance en moi, je suis suivie par un gynécologue et un psychologue je n’ai plus peur du jugement des autres, je me suis fait des amies et amis lors des réunions mensuel au sein de l’ASBL je parle en toute sécurité. Les membres de l’ASBL nous accompagnent dans nos démarches administratives.
Je vais bientôt aller à l’école pour apprendre le Français et je suis à la recherche d’un boulot. »

L’association veut mettre en place un cycle de formation sur « l’estime de soi » et développer toute une série d’activités culturelles, éducatives et sportives pour lutter contre l’isolement qui renforce leur pauvreté.
Nous pensons que les actions du projet qui se veulent expérimentales permettront à notre public cible d’améliorer leurs conditions de vie économique et sociale.
Ce projet de formation et les activités que nous comptons organiser fourniront à chaque participant les clés pour être son propre agent de développement économique et social.
La formation et les activités comme les sorties collectives et familiales (visites, cinéma, marche, sport, …) redonneront confiance et enclencheront un processus de lutte de la part des personnes précarisées ou vulnérables.

Je pense que l’action menée par Djenabou Koné au sein de son ASBL Femmes Africaines est une chance pour toutes ces personnes victimes de mutilations génitales, mariage forcée et violence conjugale.
« j’ai eu la chance de participer lors de la journée mondiale sur l’excision, à la conférence débat que l’association a organisé le 25 février 2012. C’était pour moi, une journée riche en émotion par le témoignage du parcourt de la présidente, de réflexion et d’information sur les pratiques jusque là ignorées du grand public. (Ayse Citak, stagiaire.)

Concrètement, votre soutien permettra d’intervenir dans les frais liés aux formations et ateliers, ainsi qu’aux divers déplacements et sorties culturelles.

FEMMES AFRICAINES

KONE Djenabou
Rue du Congo, 109/3
6010 Couillet
Tél. 0487/377428
Courriel : djenaboukonefa chez yahoo.fr



Province : Hainaut
Année : 2012

Contact

Articles en rapport

25 septembre 2017    Toutes les associations

Kornfeld

Faire du bien pour se faire du bien
25 septembre 2017    Toutes les associations

JAZ

Jugendanimationszentrum
Danser pour un meilleur vivre ensemble
25 septembre 2017    Toutes les associations

Banalbois

Banalbois - une maison d’accueil

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr