logo Entraide et Fraternité

Société

Formation "Tous VIP" : le volontariat ne s’improvise pas

Le volontaire impliqué dans la lutte contre la pauvreté est aujourd’hui souvent bien éloigné de la « dame patronnesse » de la chanson de Jacques Brel. Face à des situations humaines, sociales, administratives de plus en plus complexes, beaucoup de volontaires se rendent compte par eux-mêmes que « vouloir bien faire » ne suffit plus. Une formation spécifique leur est proposée.

Pour accompagner les volontaires dans leur travail, Vivre Ensemble, avec d’autres associations, a élaboré une formation intitulée « Tous VIP », comme Very Important Person, mais aussi, en l’occurrence, comme Volontairement Impliqués en Pauvreté. Cette formation, qui s’étale sur deux journées, permet à un groupe de maximum quinze volontaires de prendre distance par rapport à leur activité, de mettre à plat leurs questions, les difficultés qu’ils rencontrent, et de se former pour mieux vivre leur engagement.

La formation, conçue dans l’esprit de l’éducation permanente, vise à outiller les volontaires pour non seulement améliorer les services qu’ils peuvent rendre dans l’association où ils sont engagés, mais aussi pour favoriser leur propre bien-être dans leur travail bénévole.

Lire l’analyse :

TèlèchargerConsulter




Articles en rapport

16 octobre 2017    Analyses    Transition | Associations

Un Repair’Café à l’école de devoirs

Les Repair’Cafés allient écologie et économie : sont-ils un lieu propice à la rencontre entre initiatives de Transition et le public des associations de lutte (...)
21 septembre 2017    Analyses    Pauvreté/humanitaire

La neutralité politique : pas si neutre que ça...

Peut-on lutter contre la pauvreté tout en se disant « neutre », ou en se passant d’une analyse des rapports de force à l’œuvre dans la société ? Est-il possible (...)
21 septembre 2017    Radio    5 septembre 2017

Donner les invendus des supermarchés aux associations : tous gagnants ?

Depuis 2014, les supermarchés de plus de 1000 m² doivent redistribuer leurs invendus aux associations. Tout le monde y gagne ? On en parle avec Renato Pinto, (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr