Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
Ils parlent de nous   30 janvier 2013

article sur lavenir.net

Il est important que les jeunes soient confrontés à la réalité

BERTRIX - La semaine dernière, une partie des élèves de l’institut Notre-Dame de Bertrix ont eu la chance d’être sensibilisés à la précarité. Une animation d’une demi-journée concoctée par leur enseignante du cours de religion. « J’ai organisé cela en collaboration avec Amandine Henry, qui travaille à la section Vivre ensemble à Bertrix, explique Delphine Pignolet, professeur de religion au sein de l’établissement bertrigeois. Toutes les classes, à partir de la quatrième, ont été concernées. Des classes de général mais également de technique et de professionnel. »

JPEG - 12 ko

Après quelques mots d’introduction prononcés par Amandine Henry, les élèves ont assisté à la diffusion du film « No et Moi », ou l’histoire d’une jeune fille qui rencontre une SDF.

Le témoignage de Lindsay

Ensuite, Lindsay, 19 ans, de Bastogne, a pris la parole. « Il s’agit de quelqu’un qui a passé toute sa vie dans des foyers d’accueil, indique Delphine Pignolet. Et la différence d’âge avec les élèves n’est guère importante, parfois seulement un an. Ils avaient préparé cet entretien. Résultat, beaucoup d’interactions et j’ai bien vu que mes étudiants se captivaient et s’intéressaient à ce que Lindsay racontait. »

Mais pourquoi mettre sur pied une telle animation ? « Je considère qu’il est important que les jeunes soient confrontés à la réalité. Il n’y a pas que la précarité financière, il existe également la précarité familiale ou encore affective. Beaucoup de jeunes en souffrent alors que les autres ne le voient pas nécessairement. Le témoignage a eu énormément d’impact auprès d’eux. L’école, ce n’est pas simplement apprendre des mathématiques ou du français, cela permet également de s’ouvrir sur l’autre et sur le monde », ponctue l’enseignante.

parue le mercredi 30 janvier 2013 sur lavenir.net





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr