logo Entraide et Fraternité

La Moisson

Ici, on ne sépare pas les familles.

En créant La Moisson, l’abbé Fisson avait compris toute l’importance de ne pas séparer les familles qui se retrouvent à la rue. Etre expulsé de son logement est déjà un drame, voir la famille séparée le rend encore plus insupportable.
Dans la plupart des cas, le papa est orienté vers une maison d’accueil pour hommes et la maman et les enfants sont hébergés, parfois bien plus loin, dans une maison pour femmes avec enfants.
La Moisson est la seule maison d’accueil de la région où les familles sans abri peuvent rester ensemble. Que ce soient des couples, des hommes, des femmes avec ou sans enfants. D’année en année, de plus en plus de demandes ne peuvent y être satisfaites, faute de places.
Leur permettre un avenir

« Giovanni, 25 ans, s’est retrouvé à la rue sans revenu et a, du coup, perdu la garde de son fils. Petit à petit, il remonte la pente avec l’aide de tous. Grâce à La Moisson, il a pu suivre une formation en boucherie et vient de retrouver un travail de désosseur à l’abattoir de Bastogne. Son fils vient maintenant le voir chaque week-end, ici, à La Moisson et cela a représenté pour Giovanni un véritable moteur », nous raconte Joël Kinif, directeur de cette association.
Ici, de 8h30 à 17h, chacun participe aux différentes tâches nécessaires au bon fonctionnement de la maison. De l’atelier petit bois au potager qui nourrit tout le monde en passant par la cuisine, les occupations ne manquent pas.
Damien, l’éducateur en charge du jardin, a fait de ce potager un véritable outil pédagogique. Il met en valeur les capacités de chacun, valorise les échanges de connaissances et permet aux résidents de retrouver confiance en eux. Les nombreux légumes récoltés et cuisinés font prendre conscience aux résidents que l’on peut manger sainement sans se ruiner.
Action Vivre Ensemble soutient ce projet depuis quelques années car il offre de véritables perspectives d’avenir aux familles sans abri.

Cette année, la cuisine doit urgemment être rénovée pour être remise aux normes et permettre de cuisiner les repas plus efficacement. Un seul bec de gaz sur les quatre fonctionne et le four n’est plus opérationnel.

Joël Kinif a trouvé une cuisine complète en seconde main pour 6000 € (four, becs de gaz, table en inox, casseroles, lave-vaisselle…) chez un restaurateur qui arrête ses activités. Pour financer ce montant, nous avons besoin de votre soutien.

PNG - 4 ko

Lors de la rénovation, la cuisine sera adaptée et sécurisée pour les plus jeunes car les mamans cuisinent très souvent avec leurs enfants.

Chaque don fait la différence et permettra un avenir meilleur à Giovanni, Marie-Laure, Robert, Manon avec ses 5 enfants et toutes les autres personnes actuellement hébergées à La Moisson.

Il suffit parfois de peu pour basculer dans l’exclusion et les associations comme La Moisson peuvent changer radicalement le cours d’une vie.





Avec le soutien de


Articles en rapport

2 octobre 2017    Toutes les associations

RéBBus

Le réseau des BébéBus
2 octobre 2017    Toutes les associations

Maison Médicale « La Bruyère »

Le bien-être à travers l’image
28 septembre 2017    Toutes les associations

Collectif « Ils l’ont fait, nous aussi ! »

Nous avons quelque chose à vous dire : « Tous ensemble, dans la même direction »

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr