logo Entraide et Fraternité

La maladie comme ultime recours : le droit d’asile pour raison humanitaire [2011-04]

Après de nombreuses démarches, lorsqu’un demandeur d’asile est débouté, il lui reste une ultime possibilité de pouvoir rester sur le sol belge : introduire une demande d’asile « pour raisons humanitaires ». La maladie est l’un des motifs importants qui permet d’obtenir ce statut. Être malade : la seule solution pour avoir le droit d’être citoyen ? Au-delà des situations individuelles, cette analyse tente de discerner les enjeux de cette réalité pour les droits humains, la dignité de la personne et notre « vivre ensemble ».

La version A4 est destinée à être lue à l’écran ou imprimée en A4. La version "Carnet" est destinée à être imprimée en recto-verso et pliée en deux pour former un carnet A5.





Articles en rapport

13 octobre 2017    Analyses    Migrants | Société

Politique migratoire : miroir d’une société inégalitaire

La politique migratoire d’un pays est un bon baromètre de sa détermination à lutter contre l’exclusion sociale et les discriminations. Car les « migrants » (...)
14 février 2017    Analyses    Migrants | Société

Intégration des réfugiés : indispensable volontariat

Sans un soutien personnalisé face aux arcanes d’un système marqué par l’emprise de la bureaucratie, demandeurs d’asile ne peuvent cheminer dans le dédale des (...)
3 janvier 2017    Radio

Cécile Cazin : "j’ai accueilli des demandeurs d’asile chez moi."

Via le Service Jésuite pour les Réfugiés, Cécile Cazin a accueilli chez elle successivement deux migrants, pour une durée de 2 mois. Elle nous raconte son (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr