Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

Pauvreté/humanitaire

La neutralité politique : pas si neutre que ça...

Peut-on lutter contre la pauvreté tout en se disant « neutre », ou en se passant d’une analyse des rapports de force à l’œuvre dans la société ? Est-il possible et souhaitable de mettre la critique politique entre parenthèses, sous prétexte d’efficacité dans l’action ?

Organisations d’aide humanitaire, opérations médiatiques d’appel à la générosité, initiatives en transition… A priori, peu de choses unissent ces trois types d’action.
Une même option les rapproche toutefois : dans des registres différents et avec des nuances, tous trois affichent la volonté de ne pas se mêler des débats à consonance politique. Les raisons de ce choix sont différentes sous certains aspects, mais présentent aussi des parallélismes.

Ce qui est spécifique tient surtout aux objectifs que se fixent ces organisations :

  • L’aide humanitaire a pour but premier de sauver des vies. Elle revendique donc sa non-appartenance à une quelconque mouvance politique ou philosophique afin de bénéficier d’une vaste marge de manœuvre.
  • Les actions médiatiques sont, par définition, des processus de communication (qui ont donc pour but sous-jacent de plaire au public). On n’est donc essentiellement dans l’image et un certain type de message, à faire passer très largement, et donc souvent extrêmement concis (voire simpliste).
  • Les initiatives en transition (IT) ont pour but de proposer des projets concrets pour changer la société, dans un contexte où les institutions politiques apparaissent sclérosées.

Dans chacun de ces cas, l’action en tant que telle n’est donc pas « neutre » (aucun acte ne l’est) mais elle est dite apolitique, au sens où, dans le cas de l’aide humanitaire et des actions médiatiques, ce n’est pas l’organisation politique de la société qui est visée et, surtout, que ces actions évitent d’être positionnées sur le traditionnel clivage gauche-droite. Les initiatives de Transition, elles, visent bien une transformation de la société, mais « par le bas » et non « par le haut » comme dans le fonctionnement politique traditionnel.

Ce qui est similaire pour les trois groupes :

  • La volonté de rassembler le plus grand nombre, de fédérer.
  • L’idée selon laquelle d’autres structures agissent au niveau politique et qu’il n’est pas nécessaire que toutes agissent sur tous les fronts.

Le choix de la neutralité, au sens d’éviter les controverses politiques, est-il opportun dans tous les cas ?

Pour ce qui concerne les liens entre les initiatives de Transition et la politique, nous renvoyons à l’analyse « Initiatives citoyennes : et le politique dans tout ça ? » publiée par Vivre Ensemble en 2016, en attendant qu’une prochaine analyse approfondisse peut-être encore la question. Nous nous concentrerons ici sur les deux autres modes d’action : l’aide d’urgence et les opérations médiatiques.

La neutralité politique : pas si neutre que ça...

Peut-on lutter contre la pauvreté tout en se disant « neutre », ou en se passant d’une analyse des rapports de force à l’œuvre dans la société ?
Est-il possible et souhaitable de mettre la critique politique entre parenthèses, sous prétexte d’efficacité dans l’action ?




Articles en rapport

6 décembre 2018

À Arlon, un Tremplin pour mieux rebondir

À cause des salaires grand-ducaux, le Sud-Luxembourg manque cruellement de loyers accessibles. À Arlon, l’asbl Le Tremplin récupère des hommes parfois très (...)

Un arsenal de mesures sociales encore insuffisant face à la précarité énergétique

La Belgique est la triste championne du monde des prix de l’énergie. Et les choses ne vont pas s’améliorer. Il existe des mécanismes sociaux qui ne sont pas (...)

Lutter contre la pauvreté chez les pensionné.e.s

La GRAPA, un complément de pension est-il une bonne solution ?
Connaissez-vous la GRAPA ? Non ? Pourtant, vous ou un.e de vos proches pourriez avoir le droit à cette Garantie de revenu aux personnes âgées, une ressource (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Entraide et Fraternité - Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
logo Education - Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Miteinander Teilen