Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité

Le théâtre des travaux et des jours

Reconnue comme compagnie de théâtre-action, le théâtre des travaux et des jours (TTJ) développe des actions artistiques de création et d’animation.

Le théâtre pour exprimer ce que l’on vit et qui on est

Reconnue comme compagnie de théâtre-action, LE THEATRE DES TRAVAUX ET DES JOURS (TTJ) développe des actions artistiques de création et d’animation, en direction des populations socialement ou culturellement défavorisées, principalement en région rurale.
Par un travail d’expression, l’association se met à l’écoute des voix cachées, niées ou dévalorisées. Elle fait éclore et met en valeur les potentiels créatifs des personnes. En retrouvant confiance en elles, celles-ci se réapproprient leur parole et peuvent à nouveau affirmer « Voilà qui je suis ! ».

« Au début, j’accrochais pas, puis quand le spectacle, presque malgré moi, s’est construit et qu’on l’a joué devant des gens qui l’ont beaucoup apprécié et qui, pendant les débats, m’écoutaient, je me suis senti quelqu’un… »
Benjamin, un jeune qui a joué dans la création collective « Construire »

A l’heure actuelle la jeunesse est de plus en plus stigmatisée, en particulier les jeunes qui accumulent les difficultés (rupture familiale, sociale, scolaire,…). Pour le TTJ, il est nécessaire de renouer des dialogues rompus, de retisser des relations non basées sur la tension, la réprimande et la culpabilisation, comme c’est parfois le cas dans les institutions de protection de la jeunesse (IPPJ).

C’est sur le vécu de ces jeunes qui vivent en IPPJ que travaille cette année la compagnie de théâtre. Elaborée à partir de 250h d’interviews réalisées par l’AMO Samarcande et d’une étude faite par des chercheurs du centre de recherches criminologiques de l’ULB, la pièce créée sera un reflet, un miroir, des paroles des jeunes et des hypothèses des chercheurs.

Elle sera toujours suivi d’un débat avec les publics, en présence de jeunes et de chercheurs qui ont participé à son élaboration. La création sera également un outil d’interpellation sur la réalité des jeunes et la place que nous leur donnons dans notre société, sur la nécessité de raviver le dialogue entre jeunes/ éducateurs/ institutions, de changer les regards des uns envers les autres, d’élaborer des recommandations et de dégager des pistes de solutions.

Ce projet veut interpeller des jeunes, vivant ou non en IPPJ, des membres du personnel de l’administration de l’aide à la jeunesse et de ses différents services, des travailleurs IPPJ, de futurs magistrats de la jeunesse et de futurs travailleurs sociaux, dans leur processus de formation.

« Nous avons joué notre spectacle « Justice ?! » deux fois dans la prison de Dinant, à la fois pour des détenus mais aussi pour des magistrats et le personnel de la prison. J’ai vu combien dans un spectacle pouvant ouvrir la parole, on pouvait dire des choses franches, parfois gênantes mais que par le biais du théâtre, le dialogue s’instaurait »
Vincenza, une stagiaire

Projets

2013

Frais d’animation

Concrètement, votre soutien permettra de couvrir les frais d’animation pour le nouveau projet théâtre.



Province : Luxembourg
Année : 2013
Tags : Théâtre

Contact

Théâtre des Travaux et des Jours asbl
Stefan Bastin - Coordinateur
Vieille route de Marenne, 4
6900 Bourdon
Tél : +32 84 86 00 54 et +32 472 18 00 25
Courriel : stefan.bastin.ttj chez gmail.com
Site : theatretj.be

Articles en rapport

14 –16 octobre 2017 • 18h00    Agenda

Du gravier dans les chaussures

Le groupe des jeunes d’LST présente la création collective du : "Du gravier dans les chaussures", un projet notamment soutenu par Vivre (...)
18 mars 2017    Agenda    12ème édition

Festivanakkam* 2017

Liège
Un festival scandaleusement solidaire au cœur de Liège organisé par les Alter’actifs, Entraide et Fraternité et Vivre Ensemble depuis 2006. Cette année, le (...)
5 novembre 2016 • 20h30    Agenda    Théâtre

Quelle qu’en soit l’issue !

Chiny
Ode à la solidarité et au vivre ensemble, ce spectacle, déclencheur d’envies, travaille sur ce qui rassemble et non sur ce qui (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr