logo Entraide et Fraternité

Les Quatre Vents, à Nivelles

Souffler, puis s’envoler !

Ici mamans, papas seuls ou avec enfants reçoivent une chance de prendre un nouveau départ dans la vie…

Fabio a 31 ans, sa femme et leurs deux adorables bambins de 5 ans et 9 mois, Alissio et Sandro se sont retrouvés à la rue après un enchaînement de coups durs.

Perte de logement et perte d’emploi.
Dans le désarroi le plus complet et sans revenus, la famille est accueillie aux Quatre Vents. Toute l’équipe du lieu tente d’aider Fabio et les siens à passer ce cap difficile. Hélas, pour Laura, il est déjà trop tard. Sensible et extrêmement fragile, la jeune femme ne supporte pas cette situation : elle doit être internée en hôpital psychiatrique.

Les Quatre Vents, c’est un lieu « officiel » d’accueil à Nivelles pour des personnes sans logement, mais aussi et avant tout une communauté où les intervenants sociaux, les bénévoles et les « accueillis » savent comment se serrer les coudes et mettre des étincelles d’espoir dans le quotidien de celles et ceux qui ne savent plus où aller. Les plus grands s’occupent des plus petits. Des amitiés, et même des complicités, se nouent ! Car ensemble, on est plus fort pour affronter des histoires difficiles de vie.

Le projet d’accompagnement individuel est proposé à chacun, il permet de mettre en place des solutions pour refaire surface. Souvent, cela prend la forme d’un plan d’épargne visant à mettre de côté de quoi payer une caution et un ou deux premiers loyers. Cela consiste aussi à gérer les problèmes médicaux, pour certains, à identifier des pistes de formation pour d’autres, à s’occuper de scolariser les enfants et de trouver une école de devoirs, tâche d’autant plus vitale que le décrochage scolaire tombera plus rapidement sur le dos d’enfants ballottés de la rue à la vie d’un centre d’accueil.
Les Quatre vents vont encore plus loin en aménageant un entrepôt dans lequel les personnes accueillies pourront stocker leurs (maigres) avoirs, avant d’être relogées. Une façon pour ces gens de garder un lien avec leur propre histoire et d’entrevoir un avenir possible.

Fabio sait aussi la chance qu’il a eue d’avoir eu une place aux Quatre vents : seul et désespéré comment aurait-il retrouvé un toit pour loger ses enfants ? Et qui lui serait venu en aide lorsque sa femme a commencé à perdre pied ?

Fabio, a pu compter sur ce « plein de lien social et de confiance en soi » qu’il fait durant son passage ici. A la recherche d’une nouvelle chance, il tente de remonter la pente, pour le bien de ses enfants. Puissent les vents souffler dans la bonne direction cette fois…

PNG - 4 ko

Merci pour votre soutien qui fera la différence et permettra concrètement aux Quatre Vents de répondre d’une manière adéquate à l’entreposage des effets des personnes sans-abri, leur donnant le moyen de conserver leurs biens et de prendre un nouveau départ.





Avec le soutien de


Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr