Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

Pauvreté

Limiteurs de débit : de l’eau au moulin de la précarité ?

Depuis un peu plus d’un an, le recours aux limiteurs de débit par les sociétés des eaux wallonnes est encadré et donc… légalisé dans les faits. Destiné aux clients récalcitrants, il a surtout un impact sur les publics les plus fragilisés.

C’est une situation unique en Belgique : depuis l’été 2016, la législation wallonne encadre (et donc implicitement reconnaît) le placement des limiteurs de débit sur les installations de distribution d’eau à domicile. Un vide juridique existait jusqu’alors, alors que ce dispositif est utilisé par certaines sociétés wallonnes des eaux depuis les années 1990. La Wallonie est la seule des trois Régions du pays où ce procédé existe. Le sujet est sensible si l’on en juge par la discrétion politique entourant la question, le décret étant passé totalement inaperçu à l’époque. Plus d’un an plus tard, le constat est amer : si l’objectif annoncé de la mesure était la lutte contre les « mauvais payeurs », elle a aussi un effet réel sur l’accroissement de la précarité de personnes déjà fragilisées. Avec pour enjeu l’accès à un droit essentiel pour chaque être humain. Une problématique qui en sous-tend pas mal d’autres.

Lire l’analyse

TéléchargerConsulter




Articles en rapport

6 décembre 2018

À Arlon, un Tremplin pour mieux rebondir

À cause des salaires grand-ducaux, le Sud-Luxembourg manque cruellement de loyers accessibles. À Arlon, l’asbl Le Tremplin récupère des hommes parfois très (...)
3 décembre 2018

À Virton, le Soleil du cœur n’est pas un vain mot

Aux confins du pays, une précarité rurale si peu visible
Vue comme le petit paradis belge, la Gaume n’est pas à l’abri de la crise. Devant le manque de logements à bas prix, Soleil du cœur accueille des hommes en (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Entraide et Fraternité - Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
logo Education - Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Miteinander Teilen