Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

Pauvreté

Limiteurs de débit : de l’eau au moulin de la précarité ?

Depuis un peu plus d’un an, le recours aux limiteurs de débit par les sociétés des eaux wallonnes est encadré et donc… légalisé dans les faits. Destiné aux clients récalcitrants, il a surtout un impact sur les publics les plus fragilisés.

C’est une situation unique en Belgique : depuis l’été 2016, la législation wallonne encadre (et donc implicitement reconnaît) le placement des limiteurs de débit sur les installations de distribution d’eau à domicile. Un vide juridique existait jusqu’alors, alors que ce dispositif est utilisé par certaines sociétés wallonnes des eaux depuis les années 1990. La Wallonie est la seule des trois Régions du pays où ce procédé existe. Le sujet est sensible si l’on en juge par la discrétion politique entourant la question, le décret étant passé totalement inaperçu à l’époque. Plus d’un an plus tard, le constat est amer : si l’objectif annoncé de la mesure était la lutte contre les « mauvais payeurs », elle a aussi un effet réel sur l’accroissement de la précarité de personnes déjà fragilisées. Avec pour enjeu l’accès à un droit essentiel pour chaque être humain. Une problématique qui en sous-tend pas mal d’autres.

Lire l’analyse

TéléchargerConsulter




Lire aussi

1er décembre 2022

Le « social truck » du Cercle à la rencontre du public précarisé

À Ciney, l’AMO Le Cercle vient d’inaugurer avec le soutien d’Action Vivre Ensemble le premier bureau d’aide à la jeunesse itinérant de (...)

Juste Terre ! n°194

Se nourrir est devenu une urgence quotidienne
21 novembre 2022

Interview Brigitte Grisar

Il faut assumer la schizophrénie de notre positionnement pour ne pas banaliser la pauvreté

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr