Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

Maison Babel

Une transition vers l’autonomie.

« Les jeunes que nous accueillons ont eu des parcours très difficiles et pourtant à 18 ans, la société leur demande d’être autonome. Ils ont peut-être acquis une certaine maturité, mais n’en reste pas moins fragiles. C’est en leur offrant et en travaillant l’autonomie qu’ils revendiquent, que nous tentons d’assurer une transition adaptée avant leur véritable envol » (Krysia Kowalski, volontaire).

Maison Babel est une association portée par six bénévoles qui mettent à disposition un hébergement de transition et un accompagnement pour des MENA (Mineurs Etrangers Non Accompagnés). Ces MENA sont de jeunes gens refugiés, la plupart du temps seuls, venant de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan, etc. ayant obtenus leur titre de séjour.
Maison Babel leur propose un lieu d’habitation durant la phase de transition entre l’âge légal de l’enfance (-18 ans) et celui de la majorité (+ 18 ans). Ce moment de la vie est particulièrement difficile pour ces jeunes gens réfugiés qui, ayant obtenu leur droit de séjour, ne peuvent plus rester dans les centres d’accueil. Maison Babel, avec l’aide du CPAS, met à disposition un logement de transition qui accueillir quatre jeunes réfugiés proches de l’âge adulte.

A côté de la mise à disposition du logement, Maison Babel propose également un accompagnement individuel et psycho-social pour amener le jeune à l’autonomie. Concrètement, il s’agit d’accompagner les jeunes occupants dans leur vie quotidienne. L’accompagnement est adapté à chaque jeune, partant de ses besoins et attentes. Par exemple, il peut s’agir d’un accompagnement administratif pour s’y retrouver dans le cadre législatif belge ; d’un accompagnement psychologique selon les raisons de leur exil (situation de guerre) ; d’un accompagnement scolaire, etc.

A côté de son travail quotidien avec les jeunes, Maison Babel a revendiqué auprès des autorités politiques le droit au RIS individuel. En effet, le RIS est soumis à la règle de la cohabitation légale réduit l’allocation en cas de cohabitation. Or, ces jeunes cohabitent dans le logement communautaire Maison Babel. Récemment, l’association est parvenue à obtenir du CPAS une exception à cette règle.

Projets des années précédents

2017

Petits investissements

Concrètement, votre soutien permettra à Maison Babel d’effectuer de petits investissements pour renforcer le travail des bénévoles accompagnants (achat d’une imprimante, aménagement du logement) et de renforcer l’aspect de vie communautaire entre les résidents, par l’organisation d’événements collectifs et de sorties festives.



Contact

Maison Babel
Julie Demarez
Rue de la Verrerie 160
1190 Bruxelles
Tél : 0485 16 55 42
Courriel : info chez maisonbabel.be
Site web : maisonbabel.be

Articles en rapport

Jeunes LGBTQI+ sans logement

Quand la différence conduit à la précarité
Le 9 octobre 2018 ouvrait à Bruxelles un appartement d’accueil pour 4 jeunes LGBTQI+ sans logement, géré par l’association le Refuge. Premier du genre dans (...)
6 décembre 2018

À Arlon, un Tremplin pour mieux rebondir

À cause des salaires grand-ducaux, le Sud-Luxembourg manque cruellement de loyers accessibles. À Arlon, l’asbl Le Tremplin récupère des hommes parfois très (...)
3 décembre 2018

À Virton, le Soleil du cœur n’est pas un vain mot

Aux confins du pays, une précarité rurale si peu visible
Vue comme le petit paradis belge, la Gaume n’est pas à l’abri de la crise. Devant le manque de logements à bas prix, Soleil du cœur accueille des hommes en (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Entraide et Fraternité - Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
logo Education - Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Miteinander Teilen