Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n'utilisons pas de service externe pour l'envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter@vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

MAISON MATERNELLE "LE KANGOUROU"

L’hébergement….et après ?

« Depuis plus de 30 ans la maison maternelle « le kangourou » accueille, héberge et effectue la guidance sociale de femmes accompagnées d’enfants faisant face à de multiples difficultés : violences intrafamiliales, déficiences mentales, carences économiques.

L’hébergement a lieu dans une maison accueillant 35 personnes maximum, femmes et enfants confondus. Il s’agit, non seulement d’offrir un toit, mais aussi d’accompagner la famille dans sa démarche de (ré) insertion.

« Je m’appelle Sophia, j’ai deux filles. La première fois que j’ai été hébergée à la maison maternelle « Le Kangourou » c’était en 2009.
Lorsque je suis arrivée, j’avais perdu tous mes droits sociaux. Je n’avais plus mon CPAS, je n’avais plus de logement. Ma vie n’avait jamais été facile, la seule chose qui me restait c’était mes enfants.
Les assistantes sociales ont très vite remis ma situation administrative en ordre et très vite j’ai retrouvé un logement.
Malheureusement mon propriétaire est décédé, ses héritiers ont décidé de vendre la maison que j’occupais, impossible de retrouver un logement, la galère et la vie d’errance a recommencé j’ai de nouveau perdu mes ressources.
Je suis donc retournée à la maison maternelle, très vite j’ai pu a nouveau récupérer mes droits avec l’aide des assistantes sociales. » Sophia

C’est au niveau de l’installation et du post hébergement qu’une aide financière est demandée, tant pour augmenter nos moyens humains que pour nous munir de moyens matériels.
Au fil des années, nous constatons que le manque de repères des jeunes femmes hébergées est de plus en plus criant. Les bases de gestion de la vie quotidienne leur manquent et les quelques mois passés à la maison maternelle ne leur permettent pas de combler les lacunes accumulées. Il est essentiel, tout en continuant à les encourager à l’autonomie, de pouvoir leur offrir des « points d’appui », des personnes ressources, des références après leurs séjours. Lors du séjour en « Maison Maternelle », une relation de confiance s’est établie entre les hébergées et les travailleurs, ce qui est un atout majeure pour le suivi post-hébergement. De plus, la situation est bien connue de l’équipe et ne nécessite pas de nouvelles explications de la part de la personne. La prospection pour un logement, pour des meubles et l’aide à l’installation prend énormément de temps et d’argent. Par ailleurs, nous aimerions mettre sur pied durant leur séjour une formation « administrative » des jeunes femmes afin qu’elles puissent maintenir et consolider leurs acquis dans le domaine administratif : qu’elles gardent leurs documents en ordre, leur permettant le maintien des droits sociaux.

MAISON MATERNELLE "LE KANGOUROU"

Isabelle Panichi
Rue Jules Escoyez 28
7331 Baudour
065 643 350
Kangourou_baudour chez msn.com

Je fais un don maintenant

Province : Hainaut
Année : 2012
Tags : Femmes Logement

Contact

Articles en rapport

4 décembre 2017    Echo des associations

J’avais envie qu’on commence l’Avent d’une autre manière

Retour du parcours social Vivre Ensemble à Herve le 29 novembre 2017
29 novembre 2017 • 14h00 –17h00 Agenda

Parcours social

Une petite balade dans la ville de Herve à la rencontre d’associations diverses qui soutiennent les jeunes et personnes précarisées.

HABITAT INVESDRE

Avoir la brique solidaire, pour créer du logement décent

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr