logo Entraide et Fraternité
20 octobre 2015  Actualités

La Rochelle

Repartir sur de nouvelles bases vers un nouveau départ

Quand vous êtes dans la rue, vous êtes vraiment rejeté, les gens vous ignorent totalement.

Après avoir perdu son mari, Laure s’est retrouvée sans un sou. Elle n’arrivait même plus à nourrir son fils. Hospitalisée peu après pour un cancer, elle lui donnait son repas pour qu’il ait quelque chose à manger. Elle a vite réalisé qu’elle ne pouvait plus continuer ainsi et, même si elle se sentait humiliée de devoir avouer sa situation, elle a été demandé de l’aide à l’association La Rochelle dans le quartier de Roux, à l’ouest de Charleroi. Là, elle s’est sentie considérée comme une personne humaine. Elle a retrouvé sa dignité et a pu prendre un nouveau départ.

« Ici, j’ai rencontré l’humanité au-delà de tout.On ne m’a jamais fait sentir que j’étais dans le besoin, cela m’a fait un bien immense », raconte Laure.

Ils sont de plus en plus nombreux à pousser la porte de La Rochelle, des femmes, des hommes et des familles et le parcours de chacun est différent.

Claudio Marini, directeur de La Rochelle, témoigne :
« Dans leur parcours d’existence, nombreux ont été les blocages qui ont conduit les personnes à ne plus croire en elles-mêmes, à perdre confiance.
Contraintes et forcées, celles qui arrivent à La Rochelle dépendent d’un coup de main des autres pour ne pas tomber dans la désillusion, l’abandon, la misère... Les blessures les plus profondes causées par la pauvreté sont, à mes yeux, la perte totale du respect de soi, le sentiment de dignité qui cède la place au sentiment d’inutilité.[…] Le respect de soi et le sentiment de dignité ne peuvent exister qu’à partir du moment où l’être humain reçoit respect et dignité de la part des autres.
La Rochelle, c’est comme une famille, ça sécurise, ça permet de se raccrocher. Faire partie d’un groupe, d’une collectivité, ça aide à se relever. Rendre les gens acteurs, ça nous paraît essentiel pour dépasser la logique d’assistanatet, trop souvent dans nos sociétés, on développe des logiques d’assistance. Respecter la dignité des personnes, c’est leur faire comprendre qu’elles ont quelque chose à apporter dans le projet, leur faire découvrir qu’elles ont des richesses en elles. Ce qui est important, c’est que chaque personne se sente capable d’aller au-delà de ses problèmes. »

Vous l’aurez compris, les accompagnements à La Rochelle sont nombreux et diversifiés : accompagnement social, aide d’urgence, banque alimentaire en passant par l’espace cuisine, l’espace dédié aux enfants, l’espace d’échanges de savoirs où on peut réapprendre à lire et à ecrire. Tout est mis en œuvre pour que chacun puisse
repartir sur de nouvelles bases vers un nouveau départ.

Récemment, La Rochelle est venu demander un soutien financier à Action
Vivre Ensemble. La Caverne de Polo le Lapin a besoin d’une rénovation et
d’un réaménagement et ils ne peuvent pas faire face à ces coûts. C’est la
raison pour laquelle La Rochelle a besoin de votre aide.

Que renferme cette Caverne ?

JPEG La Caverne de Polo le Lapin est un lieu joyeux et convivial pour s’exprimer : dessins, jeux, danses, bricolages, théâtre, chants, guignol… autant d’activités préparées en concertation avec les parents pour les aider à développer leurs aptitudes pour l’écoute, le dialogue, le respect. Parents et enfants peuvent y révéler des facettes de leur personnalité et même des compétences cachées.
Le jeu développe mine de rien les compétences requises à l’école.Il est donc très utile aux enfants qui ont du mal à s’adapter aux modes d’apprentissages traditionnels de l’école. Il procure ainsi confiance en soi et une reconnaissance indispensables aux apprentissages « classiques ».

PNG - 4 ko




Avec le soutien de


Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr