Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n'utilisons pas de service externe pour l'envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter@vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

PRISON

Une guitare et un crayon : l’art de se reconstruire en prison

Entrer en prison, non pour purger une peine, mais pour ouvrir les portes de l’imaginaire et de la création… C’est ce que fait Marc Vermeulen, avec sa guitare et ses carnets à dessin. Pour les détenus, c’est bien plus qu’un moment d’évasion : un pas dans la reconstruction de soi et une chance pour « l’après ».

Marc Vermeulen est graphiste de formation et, à l’occasion d’un tournant dans sa vie professionnelle, il s’est notamment lancé dans l’animation d’ateliers artistiques en prison.
La première entrée en prison produit sur lui la forte impression d’une coupure insoutenable. Il découvre un monde inconnu, un dépouillement immense, une forme de précarité inconnue jusqu’alors. Un habitat où l’intimité n’existe plus, où les rapports humains sont intenses, dans un sens comme dans l’autre. L’accueil de l’homme à la guitare est chaleureux, et la musique a vite fait de poser l’ambiance au début de l’atelier.
Dans ce monde hors du monde, Marc Vermeulen vient donc proposer « une bulle artistique », un atelier d’expression à travers la guitare et le dessin. Par rapport aux autres formations, motivées par leur utilité concrète (un diplôme, un emploi à la sortie), l’atelier artistique travaille plus sur l’intériorité – et son expression -, le plaisir d’être avec d’autres, de créer… Quand on vit dans de telles conditions – privation de liberté, promiscuité, perte de contrôle de sa vie - rêver et exprimer ce rêve dans un dessin ou un morceau de guitare, c’est une bulle d’oxygène, un outil important de reconstruction de soi.
Télécharger l’analyse

L’art de se reconstruire en prison
TéléchargerConsulter




Articles en rapport

Les émissions de 2015    Emission du mardi 17 novembre 2015

Prisons : des pépites d’humanité dans un système destructeur

A l’occasion des journées nationales des prisons, Juste Terre ! vous invite à oublier les clichés et à découvrir des parcelles de la réalité (...)

SORTIE DE PRISON | Difficile réinsertion

Tout détenu qui entre en prison sera un jour amené à en sortir. Il est dans l’intérêt de la société qu’il puisse se réinsérer.

La santé derrière les barreaux

« Le détenu a droit à des soins de santé qui sont équivalents aux soins dispensés dans la société libre et qui sont adaptés à ses besoins spécifiques. » On le (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr