logo Entraide et Fraternité

Vendredi 12 décembre

JPEG - 204.9 ko
© Vivre Ensemble CC by-sa
TèlèchargerConsulter

On a souvent un sentiment d’impuissance face à la pauvreté et aux injustices sociales. Quand on s’engage, que ce soit par un don ou par du bénévolat, on peut avoir le sentiment d’essayer de vider l’océan avec une cuiller, d’être une minuscule fourmi dont le travail semble insignifiant et inutile face à l’ampleur des problèmes. On peut aussi, au contraire, vouloir tout faire, ou en tout cas en faire trop, car on se sent obligé de répondre à tous les appels, toutes les sollicitations. Pas facile de trouver le juste équilibre entre le « je veux tout faire » et « je ne peux rien faire ». Prendre conscience que l’action est nécessaire à tous les niveaux, que la Sécurité sociale est aussi importante que la main tendue ou le sourire, la loi votée aussi utile que le temps passé à faire réfléchir quelqu’un aux préjugés qu’il véhicule… que c’est l’ensemble de toutes les actions, à tous les niveaux, qui fait reculer la pauvreté et les injustices.
Extrait du dossier « Contre la pauvreté, je choisis la solidarité », Vivre Ensemble, 2014.

Dossier 2014 - Contre la pauvreté, je choisis la solidarité !



Rendez-vous sur le site de RCF pour écouter la lecture de ce texte.





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr