logo Entraide et Fraternité

Vendredi 18 décembre

« Priez, faites pénitence et convertissez-vous ». Ainsi s’en allait Jean sur les bords du Jourdain. Quand la foule a demandé : « Qu’est-ce qu’il nous faut faire ? ».

Aux bords de nos Jourdain, la question reste entière. Pauvres et démunis, immigrés, sans-abri, cherchent un petit coin pour se recroqueviller quand les nuits se font froides. C’est ce que ceux qui ont chaud se permettent d’appeler « être à la belle étoile ». Le commerce des armes est bien plus florissant que le commerce du pain. On agresse, on viole et on tue des enfants. Et l’Europe se bâtit : celle des publicains qui manient l’Euro. À vous désespérer. Que pourrait-on bien faire ?

Mais voilà, heureusement, aux bords de nos Jourdain, aujourd’hui comme hier, bien d’autres Jean se lèvent. Ce n’est plus le moment, disent-ils, de rêver, ni de vous réfugier dans ce que vous appelez le retour du religieux, la prière de surchauffe. C’est le temps de l’action. Celui qui a deux vêtements, qu’il donne à celui qui n’a rien. Celui qui a de quoi manger, qu’il fasse donc de même. Marchands d’armes et soldats, il n’y a plus de guerre juste. Et vous, les violents, engagez-vous plutôt dans un autre combat, pour l’homme votre frère. Et vous, tous les marchands, apprenez la justice et vivez le partage. Voilà ce qu’il faut faire.

Et c’est ainsi que Jean, sur les bords du Jourdain, annonce la Bonne Nouvelle. A nous donc d’y répondre. Alors nous entrerons dans la danse de Dieu qui met en nous sa joie.

Louis Dubois, Echos d’évangile, année C

JPEG

Lectures du jour
Jr 23, 5-8
Ps 71 (72), 1-2, 12-13, 18-19
Mt 1, 18-24





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr