Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

MILIEU RURAL

Vertes vallées... et invisible pauvreté ?

Etre pauvre à la campagne, c’est plus difficile qu’en ville : mobilité, logement, services, lien social... Des citoyens et des associations réagissent !

TéléchargerConsulter

Magali a 34 ans et deux enfants. Elle est au chômage ; elle n’a pas poursuivi ses études au delà du secondaire technique et ne trouve pas d’emploi. Sa santé n’est pas au beau fixe ; son moral non plus – elle n’a guère de contacts sociaux. Les fins de mois sont difficiles. Magali correspond à peu de choses près au profil de « l’homme le plus pauvre de Wallonie » . A peu de choses près car il faut préciser qu’elle vit dans un petit village d’Ardenne.

Mobilité  : un bus le matin, un bus le soir. Sans voiture, c’est la galère...
Solitude  : "On peut passer des jours sans voir personne".
Emploi  : Il y a tellement peu d’offres... sans voiture, avec des enfants en bas âge, c’est presque impossible !
Logement : "On ne trouve rien en dessous de 500€"... Plus de 10000 personnes vivent dans des campings.
Contrôle social : "Quand tu vas chercher un colis alimentaire, tout le village le sait... "
Agriculture  : Tous les deux jours, trois fermes disparaissent en Wallonie.

La vie à la campagne n’est pas toujours idyllique... mais les associations se mobilisent : un centre d’aide pour les agriculteurs, des centrales de mobilité, de la formation professionnelle, des épiceries coopératives et autres "circuits courts", des associations qui créent des liens...

Téléchargez l’analyse complète en format PDF.

Vertes vallées... et invisible pauvreté ?
L’analyse complète
TéléchargerConsulter




Avec le soutien de

Féderation Wallonie-Bruxelles


Articles en rapport

13 novembre 2019    Analyses

La gratuité

Palliatif ou remède aux inégalités
La gratuité est régulièrement évoquée comme méthode pour répondre aux besoins de base des plus précaires. Certains l’encouragent, d’autres sont plus réservés. (...)
1er octobre 2019    Juste Terre !

Juste Terre ! n°163

Le geste de solidarité perdrait de son sens s’il ne s’agissait que de gérer l’urgence. C’est pourquoi les actions soutenues par Action Vivre Ensemble partagent (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr