Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
18 mai 2020  Actualités

Covid-19

AIDONS les personnes les plus fragilisées

Ce temps de coronavirus est particulièrement difficile pour les personnes les plus fragiles de notre société.

Les personnes sans abri, les femmes victimes de violences conjugales sont particulièrement exposées aux inégalités et doivent, en cette période de crise encore plus que d’habitude, lutter pour une vie digne.

Nous lançons un appel à l’aide pour deux asbl soutenues par Action Vivre Ensemble dont les missions en cette période de crise sanitaire sont devenues vitales.

Comme Chez Nous - Aidons les personnes sans abri à se protéger !

« J’ai du mal à réaliser ce qui m’arrive quand on se rappelle dans quelle galère j’ai été. Vous me disiez chaque fois que je peux y arriver, mais je ne l’entendais pas. Merci d’avoir cru en moi », confie Nadia. La jeune femme a fréquenté pendant plusieurs mois le centre d’accueil de jour Le Rebond de l’asbl Comme Chez Nous, à Charleroi. Ce centre d’accueil est ouvert 365 jours par an pour permettre aux personnes sans abri de se protéger et de subvenir à leurs besoins vitaux, tout en construisant un projet individuel avec l’aide des travailleurs sociaux.

Depuis plus de 20 ans, l’association apporte un soutien à un public marginalisé dans la société et qui vit dans une profonde détresse humaine. Encore plus particulièrement en ce temps de coronavirus où les personnes sans abri sont isolées. Ces hommes et ces femmes manquent de repères, de ressources et d’estime de soi. En dix ans, le nombre de personnes en demande d’aide a augmenté de plus de 100 % à Comme Chez Nous. Aucune catégorie d’âge n’est épargnée.

L’absence de perspectives et de projets stables constitue un des freins à l’épanouissement des personnes sans abri, qui se retrouvent ainsi otages d’un mal de vivre profond. Les femmes, les familles et les mineurs restent les plus vulnérables ! « Au-delà des réponses urgentes à des besoins vitaux, nous essayons d’impulser une nouvelle dynamique participative à la personne aidée. Cette démarche reste le mode opératoire de notre travail », confie Sophie Crapez, la directrice de l’association.

Chaque année le centre d’accueil de jour accompagne 150 personnes dont 42 mineurs.
Un accueil convivial, un service d’orientation sociale, un espace hygiène (douche et lessive), un espace santé, un lieu où se reposer en journée, une consigne sont autant de services proposés par Comme Chez Nous, indispensables pour les personnes en rue qui n’ont plus rien.

En cette période de coronavirus, l’association reste mobilisée et n’abandonne pas les personnes sans abri : repas, douches, permanence téléphonique. En première ligne, les travailleurs sociaux de Comme Chez Nous ne lâchent rien pour accompagner les personnes les plus fragilisées par la rue.


« On a hâte que cette période se termine, car ça fait peur. Mais je suis content de
pouvoir venir ici. Je peux me mettre à l’abri, prendre une douche et avoir un repas.
On est traité avec respect. »

Une personne sans abri soutenue par Comme Chez Nous.


Brise le Silence - Aidons les femmes victimes de violences sexuelles à se reconstruire !

Alicia avait 9 ans lorsqu’elle a été violée. « Je ne sais pas combien de temps ça a duré, mais je peux dire que j’ai vécu un long calvaire. Je me sentais coupable, honteuse, sale, et je me posais un tas de questions. J’arrive seulement maintenant à me dire que je n’étais qu’une petite fille face à un homme pervers et psychopathe. C’est pour mes enfants que j’ai cherché à m’en sortir. Aujourd’hui, je fais certaines choses que je ne faisais plus et je reprends petit à petit ma vie en main… »
En Belgique comme dans le reste de l’Europe, environ une femme sur trois subit des violences sexuelles et/ ou physiques à un moment donné dans sa vie. La situation de confinement que nous subissons actuellement accroît les risques de violences conjugales, selon certains spécialistes. Les appels sur les lignes d’urgence pour les personnes victimes de violences conjugales ont fait un bond de plus de 70 %. Ces personnes sont en grand danger. Confinées avec leur bourreau, elles ont besoin du soutien de Brise le silence pour tenir bon et trouver une solution de protection rapide. C’est pour rompre l’extrême solitude et l’exclusion des personnes victimes de violences graves, comme Alicia, que Pascale Urbain a créé l’association Brise le silence.

Grâce à un formidable travail d’écoute et d’animation de groupe, Pascale et son équipe, composée de professionnels de la santé bénévoles (psychologues, éducateurs, victimologues-psychotraumatologues...), aident des centaines de femmes et d’hommes victimes de violences à se reconstruire, et ce, complémentairement aux soins thérapeutiques.


« Le vécu des victimes est souvent émaillé d’hospitalisations, de certificats médicaux, de chômage ou de dépendance à des organismes tels que les CPAS ou les mutuelles. Les personnes vivent en général dans une grande précarité et les services de soins classiques ne permettent pas un accompagnement à long terme, pourtant nécessaire à la réinsertion »

Témoigne la fondatrice de l’association.


Vous pouvez également faire un don par virement BE91 7327 7777 7676

À partir de 40 € vous bénéficiez d’une attestation fiscale qui me permet de récupérer 45 % de mon don.





Lire aussi

Enveloppe-collecte

Commandez les enveloppes-collecte pour votre paroisse
15 septembre 2020    Radio

Chronique des ONG en temps de Covid

Présentée par Jean-François Lauwens
Après six mois d’arrêt, Vivre Ensemble a fait son grand retour sur les ondes de RCF dans l’émission « Juste Terre ! » présentée par Jean-François (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr