Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
29 novembre 2022  Actualités

Au-delà de l’aide alimentaire

À la paroisse Sainte-Cécile, l’entraide prend tout son sens

Au cœur des habitations sociales de la petite commune bruxelloise de Ganshoren, un de celles qui comptent le plus de logements sociaux dans la Région, l’Entraide Sainte-Cécile veut, au-delà de l’aide alimentaire, nourrir aussi le lien social de la diversité avec l’appui d’Action Vivre Ensemble.

« Bénéfivole ». Cheville ouvrière, avec sa femme Arlette, de l’Entraide Sainte-Cécile, à Ganshoren, Gilles Labeeuw a inventé ce néologisme qui met des mots sur le nécessaire estompement de cette stigmatisation discriminante entre « bénévoles » et « bénéficiaires ». Ici, comme dans la plupart des associations, les bénéficiaires qui le souhaitent sont aussi des bénévoles. Comme Mohamed El Arassi, enseignant pensionné au Maroc qui a rejoint sa femme et ses enfants en Belgique : « J’ai cherché du travail partout, j’ai fait des formations, mais je n’ai rien trouvé. Je suis alors venu à l’Entraide Sainte-Cécile. Un jour, je suis intervenu pour aider des Syriens qui ne parvenaient pas à se faire comprendre. Comme je n’avais rien à faire, j’ai proposé de continuer à venir donner de l’aide pour la collecte et la distribution. Maintenant, quand je repars avec mon colis, j’ai l’impression de l’avoir mérité comme une sorte de salaire. Aider, pour moi, est la moindre des choses : prendre le colis et partir, cela m’apparaissait un peu incorrect. Et c’est important pour moi d’avoir l’impression d’apporter quelque chose à ma famille, d’autant que, dans notre culture, un homme qui n’apporte pas d’argent ne vaut rien. »
Le quartier des logements sociaux de Ganshoren, aux confins de la Région, est depuis longtemps « un quartier où il y a une grande diversité », explique Gilles Labeeuw : « des Arméniens, des Sud-Américains, des Marocains, des Syriens, désormais aussi beaucoup d’Ukrainiens. Il y a vraiment des gens de toutes origines. Pour nous, c’est le critère d’une entraide réussie. Je crois que l’on peut compter sur les doigts d’une main le nombre de nos bénéficiaires ou de nos bénévoles qui viennent à l’église. »

Ce lien social entre les « bénéfivoles », l’Entraide Sainte-Cécile a voulu le retrouver après la pandémie. D’où l’idée des tables d’écoute : « On permet aux gens de venir plus tôt à la distribution du mercredi après-midi pour discuter avec des assistants sociaux, des professeurs d’alphabétisation, la Croix-Rouge, des mouvements de jeunesse, d’exposer leurs problèmes, de dire en quoi ils sont satisfaits ou non de la distribution alimentaire, de suggérer des idées d’utilisation des produits », dit Arlette Labeeuw.

Un diacre de la paroisse et son épouse ont lancé ces colis en 2013. « La population des logements sociaux avait quelque peu évolué. Ne nous en cachons pas : avant que les logements sociaux ne soient régionaux, ils étaient un peu destinés aux protégés des bourgmestres ou des majorités communales. Depuis que c’est régional, les critères sont plus stricts et, effectivement, on a vu arriver des familles plus nombreuses et plus précarisées. C’était alors un groupe assez restreint, 25 familles bénéficiaires tout au plus. Aujourd’hui, nous en sommes à 86 familles soit 220 personnes. En moyenne, 60 familles chaque semaine. Nous allons 5 fois par semaine dans les supermarchés et les banques alimentaires mais il y a de plus en plus de demande et de moins en moins d’offre. »





La campagne de l'Avent 2022 soutient

109 associations à soutenir

Découvrez les projets de lutte contre la pauvreté en Wallonie et à Bruxelles.

Lire aussi

16 janvier 2023    Emplois & Stages    Offre d’emploi Entraide et Fraternité / Action Vivre Ensemble

Coordinateur·trice Fundraising

Entraide et Fraternité asbl, ONG de solidarité internationale et Action Vivre Ensemble asbl, association de lutte contre la pauvreté en Belgique recherchent (...)
12 décembre 2022

Agissez contre la précarité alimentaire, faites un don défiscalisé

« Veillez donc ! […] Tenez-vous prêts ! (Mt 24, 42 et 44) » : cet appel à la compassion est le sens de la liturgie du premier dimanche de (...)
8 décembre 2022    Analyses

Pauvreté en milieu rural : les défis à relever

La campagne n’est pas qu’une oasis de bien vivre, comme pourrait le laisser croire les images d’Épinal.

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr