Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

Défendre le droit à la santé

Quand les plus pauvres deviennent des citoyens actifs

On sait que la pauvreté nuit gravement à la santé et que l’accès aux soins est beaucoup plus compliqué pour une personne vivant dans la précarité. Les dispositifs actuels sont insuffisants et inadaptés. Comment garantir l’accès à la santé pour tous, tout en écoutant la parole des premiers concernés ?

Bénéficier de soins de santé… un droit plus difficile à faire valoir quand on est pauvre. Mais comment améliorer une situation d’inégalité ? Au sein du groupe de travail santé du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (RWLP, réseau dont Vivre Ensemble est membre), des personnes qui vivent dans la précarité peuvent partager leur expérience et la faire remonter aux acteurs du secteur santé et au monde politique. L’objectif est alors de développer des politiques et des outils réellement adaptés aux problèmes rencontrés au quotidien par les personnes précarisées.

Ce projet est d’autant plus intéressant que les initiatives de participation citoyenne ont de plus en plus la cote. Cependant, on leur reproche souvent d’être réservées, sinon à des élites, du moins à une partie financièrement favorisée de la population ayant un niveau éducatif élevé. Il est bien souvent difficile pour une personne pauvre, voire très pauvre, de parler sur un pied d’égalité avec des cadres lors, par exemple, d’une réunion d’habitants dans un quartier.

Il y a là un enjeu important... Si la démocratie participative échoue à représenter l’ensemble de la population, en particulier les plus pauvres, elle échouera aussi dans l’élaboration de politiques de lutte contre la précarité.

Dès lors, comment faire participer les plus pauvres aux politiques qui les concernent ?

TéléchargerConsulter




Articles en rapport

12 juin 2019    Analyses

Extrême droite

un terreau propice dans les inégalités
Extrême droite : des mots que l’on redoutait, un courant que l’on tentait d’endiguer, en luttant pour le respect des droits humains, l’égale dignité de tous, (...)
16 mai 2019 • 19h45 Agenda    Ciné-débat

J’veux du soleil

Séance spéciale au cinéma L’Ecran
27 mars 2019    Analyses

Bénéficiaire ou partenaire ?

Vers une autre conception de la solidarité
Dans le domaine de l’aide sociale, il est courant de nommer les personnes soutenues des bénéficiaires. Le terme n’est pas neutre. Examinons ce qu’il (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr