Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

Des « nous » solidaires

L’étude d’Action Vivre Ensemble 2019 s’intitule « Dire nous : conjuguer des solidarités au présent ». Elle exprime l’importance du collectif et de la solidarité pour exister en tant qu’individu et comme fondement d’une société.

L’inspiration est venue de murs verviétois habillés de fresques. Le passant peut y lire des extraits de l’essai Dire nous. Contre les peurs et les haines, nos causes communes, écrit par le journaliste français Edwy Plenel en 2016. Il invite à cheminer « tous ensemble, dans le souci des plus fragiles », à nous extirper des divisions, à sortir de la logique « eux contre nous » versus « nous contre eux », à dire des « nous » d’égalité, d’humanité… Ces propos ont résonné au sein d’Action Vivre Ensemble. Il en ressort une réflexion sur ces « nous » qui excluent, sur la nature prétendument égoïste de l’être humain. S’ensuit un parcours d’une dizaine de « nous solidaires », au cœur de l’actualité : de la cohabitation au partage des biens communs ; de l’accueil de migrants à la considération pour l’autre différent en passant par la mobilisation autour du climat… Certains de ces « nous » sont à formuler, d’autres à revendiquer, d’autres encore à vivifier. La liste n’est pas exhaustive. Elle témoigne, par contre, de nos pouvoirs d’agir de manière ouverte et solidaire. Elle fait état de combats menés par Vivre Ensemble et par ses partenaires, pour conjuguer des solidarités au présent.


« Dire nous pour partir à la recherche d’un horizon des possibles en faisant chemin tous ensemble, dans le souci des plus fragiles et des moins protégés, des moins habiles et des plus exploités. Dire nous, donc, pour inventer tous ensemble le oui qui nous manque, celui d’un peuple réuni dans sa diversité et sa pluralité autour de l’urgence de l’essentiel : la dignité de l’Homme, le souci du Monde, la survie de la Terre. »

Edwy Plenel


Parmi les « nous » qu’Edwy Plenel cite en une litanie insistante au début de son essai, retenons-en trois. Parce qu’ils résonnent particulièrement avec la raison d’être d’Action Vivre Ensemble, avec les visées de notre association, ses espérances.

  • « Le nous de l’égalité, sans distinction d’origine, de condition, d’apparence, d’appartenance ou de croyance, de sexe ou de genre » s’accorde avec l’esprit des combats portés par Action Vivre Ensemble. La lutte contre l’exclusion des plus pauvres, la violation des droits humains en sont le cœur.
  • « Le nous des audaces démocratiques, sociales, écologiques et culturelles sans lesquelles il n’est pas de confiance retrouvée dans un avenir partagé » rejoint l’élan de nombre d’associations, de projets que soutient Action Vivre Ensemble.
  • « Le nous des humanités conscientes de leur relation vitale à la nature, à la terre et au ciel, à l’eau et aux plantes, aux autres espèces, au tout vivant du ToutMonde dont nous sommes » engage dans une transition nécessaire vers un autre modèle de société. Troisième axe investi par Action Vivre Ensemble.

À partir de ces trois axes, une multitude de « nous solidaires » peuvent se décliner, dont voici quelques exemples :

  • « Nous accueillant·e·s » : des milliers de belges hébergent aujourd’hui des personnes ‘en situation irrégulière’ affirmant un ‘nous solidaire’ en dépit d’une politique d’asile digne. Ce magnifique geste de solidarité n’est pas reconnu par nos dirigeant·e·s qui tendent à le criminaliser.
  • « Nous cohabitant·e·s » : alors qu’habiter ensemble relève du bon sens, l’action peut être la cause de sanctions financières. Dans notre pays, le statut de cohabitant·e diminue les allocations de chômage, peut augmenter le loyer d’un logement social, etc. Ces dispositions n’ont pas que des conséquences financières, elles sont un obstacle à la vie de famille, à la colocation et à la solidarité.




Lire aussi

18 décembre 2019    Echos des activités

« Dire nous » : une conférence à quatre voix

Une soirée passionnante où se sont croisés les regards et les expériences de « nous », vécus par les quatre intervenants.
18 décembre 2019

Écoutez la conférence de campagne 2019

Justice sociale et environnementale : quelles solidarités ?
10 décembre 2019    Echos des activités

Compte rendu Assemblée Associative du BW

Le jeudi 14 novembre, une trentaine de membres d’associations actives en Brabant wallon dans la lutte contre la pauvreté se sont retrouvées à Louvain-La-Neuve (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr