Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
Association soutenu par la campagne d'Avent 2021

Dora Dorës

Dora Dorës signifie littéralement en albanais « main à main ».

Depuis 2003, Dora dorës, association créée par Hamide Canolli, réfugiée politique du Kosovo, cultive un esprit de rencontre interculturelle à taille humaine. Dora dorës signifie littéralement en albanais « main à main ».

Son action d’abord dirigée vers les femmes issues de l’immigration, rencontre aujourd’hui les besoins d’un public de plus en plus large : des hommes et des femmes, des enfants confrontés aux dur parcours de l’exil, mais aussi des travailleurs sociaux en recherche d’information et de réflexion sur l’accueil de ces personnes dans leurs services et en questionnement sur la diversité dans leur ville, et même des écoles, des fonctionnaires et de simples citoyens en quête de contacts humains enrichissants. Dernièrement, Dora Dorës, a ouvert ses portes aux réfugiés syriens arrivés dans la région hutoise.


« Depuis plus de 4 ans, je suis en Belgique. Après beaucoup de démarches, on est toujours sans papier.
Ma vie a basculé pendant la pandémie. On était déjà dans une situation difficile (sans papier, peu de revenus, mal logé, etc.) et nous nous retrouvons sans rien car le seul travail que mon mari avait était en Horeca et c’est fini ! On a pensé qu’après deux mois cette situation allait passer mais non. Mon mari n’a pas retrouvé son contrat et n’avait pas fait assez d’heures pour avoir droit au chômage. Notre dossier de séjour en Belgique était lié à son contrat de travail.
On s’est dit qu’on pouvait se débrouiller pendant un mois mais après tout a basculé : Le propriétaire de la maison nous demande de payer le loyer (c’est normal), la facture d’électricité et de gaz, la nourriture et voilà les disputes de tous les jours. Ça a commencé avec la violence verbale et après physique. Tous les jours. Et la voisine a fini par téléphoner à la police, elle m’a sauvé la vie. Pour la première fois, j’étais seule avec mes enfants,
Je me suis retrouvé blessée, les enfants traumatisés et mon mari en prison.
Les journées passent, c’est difficile de trouver la force de raconter mon histoire, à qui je pourrais demander de l’aide…
Je suis allée aux portes de ma voisine et je lui ai demandé des vivres. Elle m’en a donné et m’a aussi donné l’adresse de Dora dorës pour apprendre le français.
Ce jour-là, je n’oublierai jamais, j’ai fait des crêpes et on a mangé toute la journée. Le lendemain j’ai pris le courage de venir à Dora dorës. J’ai demandé pour des cours de français et après ma fille demandait à boire. La directrice lui a donné un jus et un biscuit ma fille était très contente et moi j’ai commencé à pleurer.
Je lui ai raconté ma situation, je lui dis que je n’ai rien à manger chez moi, et que mon propriétaire me demande le loyer. Je lui ai aussi dit que mon mari va sortir de prison, que j’ai peur, que je me sentais seule, j’ai peur des jugements et j’ai peur de demander de l’aide.
Elle m’a écouté, m’a conseillé et a parlé avec le propriétaire de ma maison … Elle a téléphoné pour une aide en urgence. Elle m’a trouvé a mangé.
L’équipe m’a accompagné dans toutes les démarches administratives… mon mari est parti dans une autre ville et je suis seule avec mes enfants, mais autour de moi j’ai Dora dorës, je vous considère comme ma famille pour me guider, me conseiller … j’apprends le français et je regarde la vie autrement.
J’ai dit comme ma famille mais pour moi, d’où je viens, c’est la famille qui t’aide et qui te soutient comme vous le faites. Depuis que je viens ici, j’ai retrouvé confiance en moi. Je me suis fait des amies. Je parle en toute sécurité. J’espère m’inscrire à une formation professionnelle et je suis à la recherche d’un travail. »
X (anonyme), apprenante de l’ASBL

Dora Dorës, c’est donc un espace de rencontre, de formation et de solidarité, comme avec l’Heure du thé : chaque dernier jeudi du mois, deux heures de rencontre interculturelle sur une thématique autour d’une tasse de thé et de préparations culinaires apportées par le public. C’est aussi des cours préparatoires au permis B, des tables de conversation, une formation à la citoyenneté « Vivre en Belgique » et à l’interculturalité. En 2019, 127 apprenants de 30 nationalités installés à Huy ou dans l’une des 13 communes avoisinantes ont suivi les cours de FLE et une vingtaine d’enfants et ados fréquentent l’école de devoirs. Dora Dorës propose également un accompagnement social et juridique.

En outre, l’association collabore chaque année à divers projets ou participent à des évènements comme La Langue Française en Fête, ou la journée de la femme. Ainsi, Dora Dorës s’affirme de plus en plus comme un maillon de la cohésion sociale de la ville de Huy, un espace d’accueil et de solidarité pour tous.


« D’abord, il y eut, en mars 2020, comme pour tout le monde, la sidération, la peur et le repli sur soi qui ont marqué le début du 1er confinement. Avec en corollaire, l’arrêt de toutes les activités, dont les cours et animations chez Dora Dorës. Mais assez vite, l’envie de poursuivre d’une manière ou d’une autre mon engagement comme volontaire et de maintenir le lien avec les apprenants s’est manifestée. L’équipe de Dora Dorës a rendu la chose possible en encourageant les bénévoles qui le souhaitaient à proposer aux apprenants des activités en « distanciel ».
C’est ainsi que j’ai repris dès fin avril la table de conversation en français par WhatsApp, outil mieux maîtrisé au sein de notre public que l’ordinateur (que les familles devaient en outre se partager). Vu le recours à WhatsApp, les séances individuelles ont été privilégiées.
Tout cela n’a pas été simple à mettre en place et ne remplaçait évidemment pas les apprentissages en présentiel.
Malgré cela, il y avait de l’autre côté du téléphone, des apprenants motivés qui voulaient apprendre, et comprendre les leçons à travers les exercices et répétitions, mais aussi l’actualité concernant le coronavirus ; des apprenants qui s’accrochaient, qui exprimaient leur gratitude de pouvoir continuer à parler français et partager leur ressenti par rapport aux difficultés qu’ils rencontraient.
Ces séances leur apportaient donc quelque chose de positif, si modeste soit-il. Et du coup, à travers ce qu’ils me renvoyaient, à travers leurs sourires et nos dialogues, à moi aussi, qui était comme nous tous privées de contacts sociaux, elles faisaient du bien. C’est ainsi que malgré la déception ressentie lors du reconfinement fin octobre, malgré les doutes et moments de découragement, j’ai trouvé la motivation et l’énergie pour relancer ces séances en novembre et décembre alors que les cours étaient à nouveau suspendus en présentiel chez Dora Dorës. Et ces séances se poursuivent en 2021 »
Michèle, volontaire à l’ASBL


« Dora Dorës est une maison des continents, c’est vrai. Mais plus que ça, Dora Dorës c’est vraiment une Maison ! L’association est organisée comme ça. Avec une salle de réunion ouverte sur la cuisine et où il y a continuellement du passage. L’association ne s’est pas construite sur un modèle bureaucratique. La place est à l’informel et aux liens. Ici, on croise la directrice dans la cuisine ! Ici, on propose des projets que nous réalisons tous ensemble. »
Michel, apprenant.

Le projet soutenu par la campagne d'Avent 2021 :

Fonctionnement de l’asbl

Appui global pour continuer à assurer le fonctionnement de l’asbl

Je fais un don maintenant

Projets des années précédents

2019

Main à main, vivons ensemble et apprenons la diversité

Mais les temps sont difficiles pour l’association qui manque de moyens financiers. Concrètement, grâce à votre soutien, Dora Dorës va pouvoir pérenniser ses activités !

Notre engagement grâce à votre solidarité : 3 900 euros. Merci !

2016

Ecole de devoirs

Concrètement, grâce à votre soutien, Dora Dorës va pouvoir équiper et développer son école de devoirs.

2014

Changeons ensemble

Concrètement votre soutien à l’action Vivre Ensemble est essentiel car il va permettre à Dora Dorës de continuer son travail, d’aménager ses nouveaux locaux et de développer cette permanence juridique.

Voir toutes les associations soutenues cette année :


Dora Dorës

3 Avenue du Hoyoux
Huy

Contact

Dora Dorës
Canolli Hamide
Avenue du Hoyoux, 3
4500 Huy
Tél. : 085 51 43 46
Courriel : hamide chez dora-dores.be
Site web : www.dora-dores.be

Lire aussi

SIA

Soziale Integration und Alltagshilfe (Intégration sociale et aide au quotidien)
Organisation et développement des événements d’information et des services de conseil ainsi que des ateliers et des activités de (...)

Hörgeschädigte Ostbelgien VoG

Une asbl et groupe d’entraide pour les personnes malentendantes de l’Est de la Belgique.
30 août 2021    Analyses    Cohésion sociale

« Bobos » : quand le vocabulaire entretient les divisions

« Le bio, c’est pour les bobos ! », une affirmation tant de fois entendue.

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr