Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
23 novembre 2020  Actualités

L’aide alimentaire contre le gaspillage

Lutter contre le gaspillage alimentaire de manière solidaire : la mission des asbl Conso’Aimable à Liège et Soli-Dons à Nivelles.

La pandémie de Covid-19 a cruellement mis en lumière les fragilités de notre société et la précarité extrême de milliers de personnes et familles. Jamais les files devant les épiceries sociales n’ont été aussi longues. Jamais les restaurants solidaires n’ont proposé autant de repas. Selon la Concertation Aide Alimentaire, avant même l’arrivée du coronavirus, on estimait que 450.000 personnes avaient recours à l’aide alimentaire en Belgique. Aujourd’hui, on estime que 100.000 personnes supplémentaires dépendent de l’aide alimentaire pour pouvoir se nourrir, et la situation pourrait encore empirer si le marasme économique se prolonge.

Dans un même temps, au niveau mondial, un tiers de la nourriture produite chaque année dans le monde est gaspillée soit 1,3 milliard de tonnes. Rien qu’en Belgique, 3,5 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année.

Conso’Aimable : pour en finir avec les légumes en conserve

Liège

Nous le savons, la qualité de l’alimentation est un facteur important pour la santé. Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux face à notre assiette. En effet, quand la santé de votre portefeuille est précaire, il devient difficile de faire attention à la qualité de votre alimentation.

C’est là qu’entre en scène l’asbl liégeoise Conso’Aimable. Cette jeune association est née du constat de la précarisation croissante d’une partie de la population qui n’a dès lors plus accès à un besoin de base : se nourrir sainement ! Et ce, alors même que des tonnes de nourriture sont jetées quotidiennement : les invendus du jour. Créée en 2019, cette association distribue fruits et légumes frais aux démunis de la ville.

Chaque semaine, l’association récolte des fruits et légumes à la criée de Malines et les distribue gratuitement dans différentes associations liégeoises. Quelque 200 personnes ou familles en grande précarité peuvent ainsi retrouver la possibilité de manger sainement. Les colis alimentaires habituels manquent souvent de produits frais et les bénéficiaires sont abonné·e·s aux pâtes et aux conserves ! Retrouver la possibilité de cuisiner des légumes est bon pour le moral comme pour la santé.

Conso’Aimable collabore avec différentes associations sociales, mais aussi la Ville de Liège et le CPAS. Les personnes bénéficiaires sont orientées par ces associations, qui assurent souvent un suivi social. Les distributions s’organisent d’ailleurs notamment au sein de ces associations. L’accueil cordial et chaleureux permet aux bénéficiaires de créer des liens, de retrouver le sourire… certains s’impliquent pour aider lors des distributions. Les colis sont gratuits mais une participation libre est suggérée, pour participer aux frais du véhicule.

Une épicerie sociale : lieu de partage et de rencontre

Conso’Aimable aimerait aller plus loin et créer une épicerie sociale comme l’explique Raphaël Espinosa Luque, un des membres fondateurs de l’asbl : « Nous avons encore d’autres projets dans la continuité de ce que nous faisons en ce moment, mais pour les réaliser, nous avons besoin de fonds. Nous aimerions notamment avoir un local pour disposer de frigos, organiser des cours de cuisine, mais aussi mettre en place des permanences sociales, car la solitude fait aussi partie de la précarité. »

Cela permettrait d’instaurer une forme d’aide plus respectueuse des personnes et une plus grande stabilité dans le temps. L’équipe envisage aussi de regrouper dans un seul lieu un service social, un lieu de rencontre et le service d’aide alimentaire, en développant les partenariats existants. Les projets ne manquent pas !

Face à l’accroissement de la pauvreté, et plus encore avec cette crise du coronavirus, on ne peut que s’interroger sur notre modèle économique basé sur la consommation et le gaspillage alimentaire. Conso’Aimable s’inscrit dans la recherche d’une société plus solidaire.

Soli-Dons : stop au gaspillage alimentaire !

Nivelles

Créée en 2018 au départ d’une initiative de l’asbl nivelloise Les Quatre Vents, une maison d’accueil pour adultes en difficulté de logement, l’asbl Soli-Dons a pour objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire et la précarité.

Basée à Nivelles, l’asbl récupère chaque jour dans plusieurs grandes enseignes de la distribution les invendus qu’elle trie et distribue sous forme de colis à un public précarisé. « En 2019, nous avons récupéré 117 tonnes de nourriture et avons distribué 3 700 colis alimentaires » explique Aurélie Lacaille, coordinatrice de Soli-
Dons. « Les colis sont distribués gratuitement pendant deux mois. Si la situation des personnes ne s’est pas améliorée, l’aide peut être prolongée de deux mois, le coût du colis est alors de 2 euros. »

Rien ne se perd, tout se transforme !

Les colis de l’asbl sont composés de produits frais pour favoriser une alimentation de qualité au sein des familles. Les excédents de fruits et de légumes sont transformés de différentes manières lors d’ateliers de conservation afin d’augmenter la durée de leur consommation (soupes, confitures,,etc.). D’ailleurs, afin de sensibiliser son public à l’alimentation saine et au gaspillage alimentaire, l’association organise des activités « antigaspi’ », et notamment des ateliers soupes.

Et quand il reste encore du surplus, l’asbl veille à ce que rien ne soit gaspillé : les fruits sont donnés à l’asbl Aide en milieu ouvert–Tempo de Nivelles afin de leur permettre de confectionner des goûters équilibrés. L’asbl Les Quatre Vents reçoit également quotidiennement des produits frais pour les repas du midi et/ou du soir.
Avec les invendus récoltés, l’association organise également un service de catering.

Covid-19 et colis alimentaires

La crise du Covid-19 a eu un impact considérable sur l’activité de l’asbl. En effet, pendant le confinement, les denrées se sont faites plus rares et les colis moins nombreux, alors même que le nombre de bénéficiaires allaient en grandissant. Avant la crise, Soli-dons devait faire face à de nombreux frais, notamment en matière de transport et d’entretien du véhicule frigorifique (essentiel pour garantir la chaîne du froid) utilisé lors de l’enlèvement des produits. Action Vivre Ensemble apporte son soutien à Soli-Dons afin que l’association puisse maintenir, malgré ces temps difficiles, son projet de redistribution des denrées aux personnes dans le besoin. Un soutien plus que nécessaire car les demandes des familles sont malheureusement toujours en augmentation.


Je suis enseignante et, depuis plusieurs années, mon mari est au chômage. Au fil des mois, notre qualité de vie s’est détériorée. Le prix du ticket de caisse au supermarché a pris une ampleur exorbitante alors qu’il n’y avait pas d’excès. À force d’essayer de faire toujours des économies, j’avais l’impression de rentrer dans une sorte de burn-out familial où je me demandais constamment comment conserver le « bien manger » tous les jours. En poussant la porte de chez Soli-Dons la première fois, je suis tombée sur des personnes
charmantes, agréables, auprès de qui j’ai pu déposer mon histoire. Je suis venue chercher un coup de ressort pour éviter d’envenimer une situation qui, dans ma tête, prenait de plus en plus d’ampleur et pour
laquelle je ne voyais plus de solutions. »

Olivia, bénéficiaire à Soli-Dons






Lire aussi

28 janvier 2021 • 12h00 –13h30 Agenda    VISIO Rencontre & Débat

Aide alimentaire ou aide humanitaire ?

Le colis alimentaire en question.
16 décembre 2020    Radio

L’aide alimentaire, chaque jour plus nécessaire

Présentée par Jean-François Lauwens
Parmi les 85 associations de lutte contre la pauvreté soutenues par la Campagne d’Avent d’Action Vivre Ensemble, certaines sont particulièrement actives dans (...)
17 novembre 2020    Juste Terre !

Juste Terre ! n°174

Nous avons pu constater ces derniers mois combien notre sécurité dépendait des autres. Mais ces liens vont bien au-delà

Je fais un don unique

Votre don ira directement à la lutte contre la pauvreté.

JE DONNE UNE FOIS

Je fais un don régulier

Votre don mensuel soutiendra durablement nos actions.

JE DONNE CHAQUE MOIS

Je fais un legs

En inscrivant Entraide et Fraternité dans votre testament, vous léguez un monde plus juste.

Plus d'information

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr