Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
Echos des activités   22 septembre 2014

Potager communautaire à Banneux

Tout le monde est le bienvenu aux activités du potager même s’il n’a pas de parcelle.

Au départ de Farnières, après un petit tour par les monts et vallées ardennaises, nous faisons halte à Banneux-village, où non loin de l’église, nous rencontrons les membres du Potager communautaire !

Sur un beau terrain, ils sont en train de s’activer pour placer une clôture, et tondre les bordures du chemin. Jean-Marc nous explique l’histoire de ce potager, né il y a trois ans à l’initiative d’une dizaine d’habitants et du CPAS.

Le terrain est divisé en parcelles, le tout est loué collectivement à la commune. Un Comité s’est créé pour gérer la vie du potager qui regroupe 23 personnes, chacune contribuant financièrement pour les aménagements collectifs et la location de la terre. Aujourd’hui, toutes les parcelles sont occupées, et il y a une liste d’attente de personnes souhaitant occuper une parcelle.

Chacun a son rôle dans le Comité. Michel est jardinier, il donne de précieux conseils, il a même créé des fiches explicatives pour les légumes les plus courants. Fabienne s’occupe du blog pour informer les autres des ateliers et donner des nouvelles du potager. Le Comité organise des activités collectives (entretien), des auberges espagnoles, des ateliers pratiques (conseils jardinage, compost, cuisine), des conférences, etc. Tout le monde est le bienvenu aux activités du potager même s’il n’a pas de parcelle.

Au départ, deux parcelles étaient occupées par le CPAS, mais depuis le changement de majorité politique au niveau communal, les parcelles ont été rendues.

Depuis le début, deux parcelles sont occupées par le Centre pour demandeurs d’Asile de la Croix Rouge situé dans le village. Nous rencontrons Marie et Isabelle, d’origine congolaise, présentes pour s’occuper des parcelles de la Croix Rouge, elles y ont planté des patates, des oignons, des bettes, mais aussi des patates douces !

Dans l’ensemble, le potager est une réussite ! Le résultat est une vraie rencontre entre les voisins qui ne se connaissaient pas, avec les gens du village, entre jeunes et plus âgés, avec les demandeurs d’asile aussi.
Travailler dans un but commun, celui du potager, a donné un vrai sens au mot « communautaire » !





Lire aussi

Parents en exil

Parents en Exil naît en 2016 de la collaboration de deux dynamiques : Tabane, service de santé mentale spécialisé avec une perspective ethno-psychiatrique et (...)

Interra

L’ASBL Interra a démarré ses activités en septembre 2019, avec très peu de subsides mais une petite équipe déterminée à mettre en place en région liégeoise des (...)

Centre Liégeois de Service Social

Le Centre Liégeois de Service Social est la structure faîtière de sept antennes qui travaillent dans le champ de l’action sociale généraliste, de première (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr