Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité
Echos des activités   18 février 2019

« Combat de pauvres »

Une tragédie contemporaine pour éveiller les consciences

Une vraie réussite ! Après des salles combles à Liège et Dison, le spectacle Combat de pauvres a, une nouvelle fois captivé un public nombreux à l’initiative de Vivre Ensemble, l’autre lundi au collège Saint-Quirin à Huy.

Proposée par la compagnie Art & tça, cette pièce ne cache évidemment pas ses intentions : dénoncer la façon dont notre monde ultra-libéral génère aujourd’hui plus de pauvreté que de richesse, de la peur aussi. Mais, derrière ce qui peut ressembler à un discours politique, les auteurs et interprètes de Combat de pauvres ont eu (au moins) deux excellentes idées. D’abord celle de varier les approches (vidéos, audio, musique, graphiques, dialogues, monologues…) pour ne jamais lasser. Ensuite celle de s’appuyer sur des témoignages bel et bien réels qu’ils ont récoltés en rue, des témoignages de sans abri mais aussi de pensionnés, de femmes seules avec leurs enfants, bref des premières victimes de la précarisation.

Qui prononcent des mots simples (« Regarde-moi comme un être humain ! »), qui ramènent à hauteur d’hommes et de femmes ce qui apparaît parfois comme des statistiques. « J’ai plus envie de vivre, mais je n’ai pas envie de mourir non plus », résume de manière déchirante un de ces témoins. Ceux-ci racontent tous ces moments de l’existence au cours desquels les personnes précarisées ont l’impression de basculer dans le néant. Un exemple : les contrôles du Forem avec à la clé une possible exclusion du chômage : « En 20 minutes, une personne décide si je continuerai à manger, si je continuerai à pouvoir nourrir mon fils, si je continuerai à vivre. Comment est-ce que l’on peut jouer avec cela ? » On pourrait citer mille autres preuves de la violence du système…

Fruit d’une collaboration fructueuse entre Vivre Ensemble, le collège Saint-Quirin, le doyenné de Huy, Saint-Vincent-de-Paul Huy et Esperanza Tiers-Monde, cette soirée a permis à ses nombreux participants (plus de 100) de dialoguer avec Christine Mahy, secrétaire général du RWLP (Réseau wallon de lutte contre la pauvreté), lors d’un échange vues passionné et passionnant qui a montré combien l’inquiétude est de mise dans la population. Une soirée malheureusement aussi nécessaire que belle !





Articles en rapport

30 mars 2019 Agenda

Festivanakkam 2019

Dans une ambiance festive et engagée, viens prendre connaissance des initiatives locales et des mouvements de résistance pour un monde plus respectueux de (...)
6 février 2019    Echos des activités

Ces jeunes qui bougent

Bravo les Alter’actifs pour ce week-end Greenvalley 2019 !
6 février 2019    Echos des activités

"Combat de Pauvres" à Dison

Petit retour et nouveaux rdv

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Entraide et Fraternité - Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
logo Education - Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Miteinander Teilen