2018 Province du Hainaut Mis à jour le 20 Août. 2018

UN TOIT POUR DOMI

Accompagnement Insertion sociale Précarité Toutes les associations

Colis vestimentaires

L’association Un toit pour Domi lutte contre la pauvreté en récoltant, en triant et en redistribuant gratuitement des colis vestimentaires aux personnes précarisées. Ce faisant, l’association donne la possibilité aux bénéficiaires de prendre soin de leur tenue vestimentaire et de se sentir mieux pour une meilleure insertion socio-professionnelle, lors d’un entretien d’embauche par exemple.

Des conseils de maquillage, coiffure ou esthétique peuvent aussi être apportés par les bénévoles. Du matériel de première nécessité (vaisselle, produits d’hygiène, petit mobilier, manteaux, chaussures etc.) est également distribué aux personnes victimes des accidents de la vie (incendie, séparation, divorce…).

Les bénéficiaires ont accès à une table d’écoute. Lorsque la situation nécessite l’intervention d’un professionnel, la personne est orientée vers le réseau adéquat. Une confiance et une connivence s’est ainsi installée entre bénévoles et bénéficiaires, procurant à ces derniers un climat de confiance et permettant un accompagnement dans diverses situations.

450 familles sont inscrites, 35 d’entre elles sont aidées par semaine.

Les actions sont multiples et diversifiées :

  • Collecte, tri et distribution aux personnes précarisées de colis vestimentaires, jouets, biens de première nécessité et petit mobilier;
  • Actions de quartier;
  • Distribution de kits rentrée scolaire et de matériel de papeterie pour la rentrée des classes;
  • Actions de sensibilisation dans les écoles sur le thème de la solidarité, du partage, du recyclage;
  • Retrait de dons chez les personnes qui souhaitent aider leur prochain et n’ont pas la possibilité de se déplacer (meubles, vêtements, etc.);
  • Livraison de mobilier et de colis vestimentaires chez les personnes précarisées (soutien des familles);
  • Aide logistique pour les déménagements de bénéficiaires (personnes n’ayant pas les moyens de faire appel à des professionnels).