Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

La gratuité

Palliatif ou remède aux inégalités

La gratuité est régulièrement évoquée comme méthode pour répondre aux besoins de base des plus précaires. Certains l’encouragent, d’autres sont plus réservés. Comme en de nombreux domaines, ce n’est ni blanc, ni noir. Même si la réflexion sur la gratuité critique adéquatement une marchandisation galopante et morbide.

TéléchargerConsulter

Distribuer des colis alimentaires, donner des vêtements, s’interroger sur le niveau vital de fourniture d’eau et d’électricité avant la coupure des compteurs, octroyer le remboursement complet de certains soins, participent de la dynamique du gratuit. En levant la barrière financière, l’intention est de permettre l’accès à ceux qui n’ont pas les moyens, de ménager des conditions de survie décentes aux plus pauvres.

Pour ceux qui mettent en place ce type de dispositifs, de nombreuses questions se posent : la gratuité d’un bien ou d’un service entraîne-t-elle son usage ? La gratuité n’agit-elle pas sur la valeur, sur la considération que peut en avoir le consommateur ? Où s’arrête le gratuit, où commence le payant ? Comment définir le minimum vital pour un individu ? Comment distinguer le nécessaire, de l’utile, du superflu ? Derrière la gratuité n’y a-t’il pas toujours un prix à payer ?





Lire aussi

Conso’Aimable

Conso’Aimable est une jeune association née du constat de la précarisation croissante d’une partie de la population qui n’a dès lors plus accès à un besoin de (...)

Centre Liégeois de Service Social

Le Centre Liégeois de Service Social est la structure faîtière de sept antennes qui travaillent dans le champ de l’action sociale généraliste, de première (...)
30 mars 2020    Analyses

Le ballon rond pour se reconstruire

Alors que les terrains de foot ne sont plus foulés, ni par les joueurs, ni par les supporters, nous vous proposons d’en profiter pour regarder le ballon rond (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr