Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité

Migrants / société

L’éducation permanente : un outil contre le racisme ?

Qui n’a pas été témoin, ces derniers mois, de réflexions à caractère raciste ? Que ce soit sur les réseaux sociaux, sur les plateaux de télévision ou même dans la rue, des opinions intolérantes de tout type foisonnent et s’entrechoquent. L’éducation permanente peut être une précieuse alliée pour contrer les idées reçues, favoriser la rencontre et inviter à un changement de regard.

Alors que la parole raciste semble se libérer sans borne, quel rôle pouvons-nous jouer ? Grâce à des méthodes comme celles de l’éducation permanente, nous pouvons en tout cas favoriser une prise de conscience, que ce soit au niveau individuel ou collectif.

Nous l’avons évoqué : l’actualité des années 2015 et 2016, et notamment ce que les médias ont appelé la « crise des réfugiés », a suscité de vives tensions sur fond de xénophobie, ou à tout le moins d’incompréhension. Cela a amené Vivre Ensemble à s’y intéresser de près. Plusieurs animations ont donc porté sur ce thème, que ce soit en grandes assemblées ou en groupes plus restreints.

Il n’existe évidemment aucune recette miracle, mais quelques éléments paraissent importants à prendre en compte :

1. Permettre la libre expression des sentiments, des opinions et des craintes suscités par le sujet, sans tabou.
2. Encadrer le débat et l’objectiver à l’aide de données précises et documentées.
3. Faciliter la rencontre.
4. Inviter à l’introspection.

Lire l’analyse

TèlèchargerConsulter




Avec le soutien de


Tags : Migrants Racisme

Articles en rapport

13 octobre 2017    Analyses    Migrants | Société

Politique migratoire : miroir d’une société inégalitaire

La politique migratoire d’un pays est un bon baromètre de sa détermination à lutter contre l’exclusion sociale et les discriminations. Car les « migrants » (...)
14 février 2017    Analyses    Migrants | Société

Intégration des réfugiés : indispensable volontariat

Sans un soutien personnalisé face aux arcanes d’un système marqué par l’emprise de la bureaucratie, demandeurs d’asile ne peuvent cheminer dans le dédale des (...)
3 janvier 2017    Radio

Cécile Cazin : "j’ai accueilli des demandeurs d’asile chez moi."

Via le Service Jésuite pour les Réfugiés, Cécile Cazin a accueilli chez elle successivement deux migrants, pour une durée de 2 mois. Elle nous raconte son (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr