Inscription à l'infolettre

  • Vivre Ensemble utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous envoyer par e-mail des actualités et informations de notre association.
    Nous n’utilisons pas de service externe pour l’envoi de notre infolettre, vos données ne seront pas transmises à des tiers.

    Vous pouvez résilier votre inscription à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription présent dans toutes nos infolettres ou en nous contactant à newsletter chez vivre-ensemble.be. Nous traiterons vos informations avec respect.
    Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez lire nos conditions d’utilisation du site Internet.

    En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

logo Entraide et Fraternité

Jeu de cartes

Les droits humains, un atout contre la pauvreté !

Comprendre les droits humains, c’est déjà les faire avancer. Et c’est toujours plus facile et plus amusant de le faire ensemble.

JPEG C’est pour ça que VE a créé un jeu de carte collaboratif : 74 cartes avec les droits laissés « sur le carreau », les « piques citoyennes » qui y répondent, les associations qui aiment les droits humains (cœur) et les cartes « droits » (trèfle).
Pas besoin d’être un spécialiste des droits pour y jouer : chacun partage ses connaissances, ses réflexions, son expérience à son niveau. Les joueurs s’enrichissent ainsi les uns les autres. Ils ouvrent leurs horizons de manière ludique et développent, en fin de partie, une vision globale des droits humains. Parce qu’en agissant pour les droits humains et en faisant reculer les inégalités, on est tous gagnant.
Un jeu qui s’adapte à un large public (écoles, associations, volontaires, paroisses, jeunes), pour 4 à 20 joueurs. Compter une demi-heure à une heure par partie.





Avec le soutien de


Articles en rapport

Dire Nous

Nous, tous ensemble, solidaires !

Tissage solidaire

Geste symbolique : Ensemble, tissons la solidarité !

Les droits humains ne s’arrêtent par aux portes de la prison

Les personnes détenues restent des sujets de droit à part entière et conservent leur dignité humaine, la sanction consistant uniquement en la privation de la (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr