Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
Association soutenu par la campagne d'Avent 2021

LA CANTINE FAMENNOISE

Aide aux migrants en transit

Groupe de citoyens qui vient en aide aux migrants en transit, en fonction de leurs besoins : nourriture, vêtements, hébergements ponctuels, réconfort et information sur les droits d’asile...


« Je fais partie du collectif la Cantine famennoise depuis sa création en septembre 2018. J’ai hébergé près de 25 migrants dont une dizaine de manière très régulière tous les week-ends et ce jusqu’au début de la crise sanitaire Covid19. Cinq d’entre eux sont passés en Angleterre, cinq autres ont demandé l’asile en Belgique et ont presque tous obtenu le statut de réfugié politique à ce jour. Je continue à les aider dans leur parcours d’intégration.
Ne pouvant actuellement plus en héberger, je m’investis dans la récolte de vivres et la gestion du local de stockage des aliments qui n’est autre que mon garage, car nous ne disposons pas à ce jour d’autres lieux pour ce faire.
Je participe également aux interpellations vers les autorités communales, provinciales et régionales car nous avons grandement besoin d’aides logistique, financière, sanitaire et juridique.
La cantine est une association solidaire et efficace mais nous nous posons souvent la question de pouvoir tenir dans la durée, notre investissement étant un réel travail à temps partiel, voire plus pour certains membres de la cantine.
C’est la chaleur et la richesse de nos échanges avec ces "amigrants" tels que nous les appelons, souvent très jeunes voire mineurs, ainsi que leur situation précaire et dangereuse qui nous portent dans notre action hautement humanitaire. »
(Sylvie, membre de la Cantine famennoise)


« Tedros est un ami érythréen qui a fui son pays à cause du service militaire obligatoire et de la dictature. Après avoir traversé le Soudan, il a été prisonnier en Lybie un an et 6 mois dans des conditions extrêmes. Traversant ensuite la méditerranée en bateau, il est arrivé en Belgique en mai 2018. Il a alors tenté pendant plusieurs mois de rejoindre l’Angleterre en montant dans des camions, la nuit sur des aires d’autoroute. Hébergé chez moi tous les week-ends, en automne et en hiver, pour dormir, manger, être au chaud et au besoin être soigné, il a rencontré mes proches et les villageois. Il se détendait en jouant avec les enfants, en se baladant avec le chien, en cuisinant pour tout le monde, sans oublier de tout ranger et s’il le fallait passer un coup de balai... Il a fait partie des 5 érythréens ‘réguliers’ hébergés dans notre famille et dans cette fratrie solidaire née sur leur route, il assurait un rôle de moteur, de protecteur, toujours avec respect, discrétion et bonne humeur. C’est épuisé mentalement et physiquement par ses vaines et innombrables tentatives d’atteindre son but et aussi victime d’une violente agression physique lors de l’une d’entre elles, qu’il m’a dit un jour : ‘I’m tired, belgian people are good people, I just want to rest, to work and play football with children’. Il a donc introduit sa demande d’asile à l’Office des étrangers et a été reconnu réfugié politique en juin 2020. Il vit maintenant à Anvers et étudie le néerlandais afin de pouvoir trouver un travail. Il va introduire une demande de regroupement familial pour sa femme, restée en Érythrée, la route pour l’Europe étant tellement dangereuse pour les femmes. »
(Sylvie, membre de la Cantine famennoise)


« Philemon est un ami éthiopien qui a vécu chez moi, 6 mois, les WE. Il n’avait jamais peint ni dessiné et s’y est mis, pour s’occuper l’esprit, disait-il. Ses tableaux ont été exposés au Centre culturel de Rochefort, dans le cadre d’une exposition collective. Son talent nous a impressionné.e.s et touché.e.s. Il est finalement passé en Angleterre, après un an de ’camions’ et attend la régularisation de ses papiers. Il continue à peindre... »
(Sylvie, membre de la Cantine famennoise)


« Zemzem est devenue pour moi une amie et une sœur. Elle a 44 ans, vient d’Érythrée. À 16 ans elle est partie travailler en Arabie Saoudite comme domestique dans une riche famille, ce qui n’était autre que de l’esclavage. Elle s’est enfuie et a décidé de partir vivre en Europe, son rêve étant l’Angleterre. Arrivée en Belgique, elle a tenté pendant un an et demi d’y arriver, dans des conditions difficiles compte-tenu de son diabète. Elle venait chez moi se reposer les WE et en semaine aussi souvent. Elle est finalement passée en Angleterre, y a obtenu ses papiers et vit à Londres. Nous nous appelons souvent, elle me dit être heureuse et nous espérons nous revoir dès que la situation sanitaire le permettra... »
(Sylvie, membre de la Cantine famennoise)

Le projet soutenu par la campagne d'Avent 2021 :

Un toit pour les amis de la Cantine famennoise

Soutien au projet un toit pour les amis de la Cantine famennoise : mise à disposition d’un local pour migrants en transit, travail d’information avec des traducteurs, etc.

Je fais un don maintenant
Voir toutes les associations soutenues cette année :


Province : Namur
Année : 2021
voir themes : Migrants Cohésion sociale

LA CANTINE FAMENNOISE

Rochefort

Contact

LA CANTINE FAMENNOISE
Nicole Willem
5580 Villers-sur-Lesse
Tél. : 0471 58 61 33
Courriel : nicole.willem chez scarlet.be
site web : rochefortentransition.org/ ?CantineF

Lire aussi

Hörgeschädigte Ostbelgien VoG

Une asbl et groupe d’entraide pour les personnes malentendantes de l’Est de la Belgique.
30 août 2021    Analyses    Cohésion sociale

« Bobos » : quand le vocabulaire entretient les divisions

« Le bio, c’est pour les bobos ! », une affirmation tant de fois entendue.
24 août 2021    Analyses

Régularisation des sans-papiers : pas une faveur, des droits !

Ce sont des hommes et des femmes, avec leurs parcours, leurs rêves, leurs aspirations, leurs difficultés et leurs doutes. Pourtant, c’est ce qu’ils n’ont pas (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr